Fusion du Foyer Vellave avec Alliade Habitat : qu'est-ce que ça change ?

mar 25/09/2018 - 15:04 , Mise à jour le 25/09/2018 à 15:04

Publirédactionnel

Le Foyer Vellave (filiale d'Alliade Habitat, elle-même filiale d'Action Logement) bénéficiait d'une belle notoriété sur les secteurs du bassin du Puy-en-Velay, de l'Yssingelais, du Brivadois (ce secteur est désormais cédé à Auvergne Habitat), jusqu'en Ardèche plus récemment. Mais en optant pour une nouvelle identité, Jean-Pierre Lenhof, ancien président du Foyer Vellave l'affirme : "c'est le choix de l'avenir qui a été fait plutôt que celui de l'histoire."

En effet, la situation du Foyer Vellave, créé à la fin des années 1920, est qualifiée de "fragile, parce qu'en raison de sa petite taille, on ne dégageait pas assez de ressources pour construire et assurer la réhabilitation de notre patrimoine immobilier", explique Serge Bernard, ancien directeur adjoint du Foyer Vellave, devenu directeur de l'agence Velay Vivarais d'Alliade Habitat. Ainsi pour pouvoir à nouveau investir dans ses domaines de compétences, le Foyer Vellave s'appuie sur le colosse Alliade Habitat, premier opérateur logement en Auvergne-Rhône-Alpes avec pas moins de 42 700 logements, dont le siège est implanté à Lyon. Les objectifs sont d'ores et déjà annoncés, liés aux ambitions d'Action logement (1% patronal), c'est-à-dire rapprocher les logements vers les lieux de travail :

  • 100 logements neufs construits par an dans l'agglomération du Puy, l'agglomération d'Annonay, l'axe RN88 entre Yssingeaux et Saint-Ferréol d'Auroure. Soit 13 millions d'euros investis chaque année. L'agence Velay Vivarais serait intéressée par des lots du futur éco quartier de Saint-Germain-Laprade et d'autres au Pensio du Puy, face à la résidence étudiante Pixel, entre autres dossiers.
  • La réalisation d'un ambitueux plan de réhabilitation pour le patrimoine immobilier du Foyer Vellave. Soit 30 millions d'euros investis dans les 10 ans. Lors de la première tranche de ce plan (2018-2019), qui intègre notamment la réhabilitation thermique, 400 logements seront réhabilités.
  • Un effort soutenu sur l'entretien courant du patrimoine. Soit 2,6 millions d'euros chaque année. 

(Photo de gauche à droite : Serge Bernard, Jean-Pierre Lenhof et Patrice Tillet)
Quel intérêt pour Alliade Habitat de fusionner avec le Foyer Vellave ?
Si on comprend l'intérêt surtout financier du Foyer Vellave de fusionner avec Alliade Habitat, l'inverse n'est pas évident et suscite le questionnement. "Il y a des enjeux et des modalités de développement qui sont intéressants pour nous. Au delà d'agrandir notre territoire d'intervention, cette fusion nous permet de sécuriser cette filiale en difficulté financière en l'intégrant, en apportant aussi tous nos services supports pour mutualiser, rationnaliser et donner de l'expertise. Mais à Lyon aussi, on prend des idées qui sont développées ici. Et puis l'idée, c'est de jouer la solidarité des territoires. Nous partons du principe que notre rôle d'intérêt général, c'est d'aider à la vitalité des territoires en apportant de l'argent sur les territoires à travers la question de l'immobilier et la question du logement abordable", répond Patrice Tillet, directeur général d'Alliade Habitat.
Aucun changement d'organisation, ni d'équipe
Il est important de souligner que cette fusion n'entraine aucun changement d'organisation, ni d'équipe. "Alliade Habitat ne nous a pas plaqué son organisation lyonnaise", précise Serge Bernard. Et  d'ajouter : "Nous maintenons l'ADN et l'organisation du Foyer Vellave dans l'agence Velay Vivarais." Pour les locataires donc, rien ne changera à part l'en-tête sur les courriers. "A terme, ça changera quelque chose tout de même, ils auront des appartements en meilleure santé", lance Jean-Pierre Lenhof, aujoud'hui administrateur d'Alliade Habitat et bientôt président du futur conseil de développement territorial.
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés