France Relance : un soutien aux associations de lutte contre la précarité

Par NDe jeu 22/04/2021 - 14:25 , Mise à jour le 22/04/2021 à 14:25

En Haute-Loire, 3 projets ont été retenus pour bénéficier des aides de l'Etat dans le cadre du programme France Relance. 

Afin de soutenir les associations de lutte contre la pauvreté, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé un plan de soutien exceptionnel de 100 millions d’euros, en complément des mesures de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Ce plan de soutien a pris la forme d’un appel à projets à destination des associations de lutte contre la précarité, quelle que soit leur taille, qui œuvrent notamment dans les domaines suivants : la lutte contre la précarité alimentaire et l’accès aux biens essentiels, l’accès aux droits, le soutien aux familles, notamment pour l’accueil des enfants de parents demandeurs d’emploi et en insertion sociale et professionnelle, et l’insertion sociale et professionnelle.

Au-delà des 32 projets nationaux sélectionnés par le ministre, le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes a retenu 81 projets pour un montant de 6,18 millions d’euros

Les trois projets altiligériens retenus

Deux projets ont pour objectif de structurer davantage l'aide alimentaire dans notre département :

  • Les restaurants du cœur - relais du cœur pour l'aménagement d'un nouveau local de collecte et de distribution accessible aux semi-remorques et camions et proche d’une voie rapide afin d’accroître l’efficacité de la distribution alimentaire.
  • Les restaurants du cœur de Haute-Loire pour la création de deux centres itinérants de distribution alimentaire vers les personnes en situation de précarité en zone rurale du fait de l'absence de moyens de mobilité, de l'inexistence de transports collectifs ou de la disparition de commerces de proximité.

Un projet a pour objectif d'accompagner les parents dans la sécurisation des cellules familiales :

  • Emmaüs 43 pour le développement des 1000 et 1 jours durables : répondre aux besoins avec la constitution de 40 kits Emmaüs 1er âge par an, instaurer un accompagnement social de la parentalité et favoriser un accès progressif à l'emploi via des contrats en insertion.

La Haute-Loire bénéficiera aussi des nombreux projets régionaux et inter-départementaux sélectionnés.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire