Football : Polignac au sommet de la Haute-Loire

lun 16/06/2014 - 17:15 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Dimanche 15 juin, la date du dernier match de la saison, la date de la finale de la coupe de Haute-Loire, Blavozy-Polignac au stade de Vergongheon. On peut presque parler d'une finale des habitués. Blavozy, le vainqueur de 2012 face à Polignac, le vainqueur de 2013. Polignac a fait une belle saison en Division Honneur en terminant cinquième. Quant à Blavozy, il ont terminé deuxième de Division Honneur Régionale et ont loupé la monté en Division Honneur dans les dernières journées. Ce dimanche, Polignac veut embellir sa saison, Blavozy veut la sauver.

Débuts équilibrés
Mais avant cette fameuse finale, avait lieu la finale de la coupe des réserves. Elle opposait Blavozy à Vergongheon. Deux buts de Pastre et Petitclerq ont permis à Blavozy de s'imposer 2-1. Et de remporter un premier titre. L'équipe fanion souhaite en faire autant dans un match qui démarre dans l'engagement physique marqué par les nombreuses fautes. De plus, un vent léger souffle et rend difficile l'exploitation des longs ballons. Et dans le jeu à terre, les deux équipes se neutralisent. Sans occasion franche, les équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul. Alors que cinq cartons jaunes ont déjà été distribué par l'arbitre.

Polignac prend le dessus
La deuxième mi-temps est encore plus hachée. Les occasions sont encore plus rares. Au détriment des fautes et des coups-francs indirects qui rythment la partie. Rien de spécial jusqu'à la 70e minute et la double expulsion du n°9 de Polignac, Badara Niakasso et du défenseur blavozien Kevin Echaubard. La différence de niveau se voit dans l'engagement physique et Polignac prend logiquement l'ascendant dans un match où Blavozy peine dans la construction. Première alerte pour les blavoziens à la 80e minute, sur un coup franc, le cuir revient sur un Polignacois qui frappe fort mais le défenseur de Blavozy, Julien Pezzac dévit de la tête un ballon qui avait pris la direction de la lucarne. La fin de match sera compliquée pour Bavozy.

----Thierry Bouquet, coach de l'AS Polignac
"Ce fut un match très difficile, très haché. L'enjeu l'a emporté sur le jeux. Mais l'important c'est la victoire. Avec cette deuxième victoire en coupe de Haute-Loire on réalise une très bonne saison en terminant cinquième du plus haut niveau régional. Concernant l'arbitrage, c'est toujours délicat d'arbitrer une finale. Surtout que le terrain était plus petit, ce qui a favorisé les fautes. Je suis content de mes joueurs face à cette équipe de Blavozy forte mentalement qui n'a pas démérité"-----

Un but contesté
Dans les arrêts de jeu, Polignac inscrit le but de la victoire par l'intermédiaire David Lourdin. Un centre dans la surface, un duel aérien costaud entre le portier de Blavozy et l'attaquant de Polignac, tête sur la barre, le ballon traine et le chemin du but s'ouvre pour le latéral de Polignac qui pousse la balle dans le but délaissé par le gardien à terre, blessé dans le duel. Un but à l'image de la partie.

Un arbitrage très discuté
Pour les joueurs et les supporteurs de Blavozy, l'arbitrage est à la cause de cette défaite sévère. "L'arbitrage n'a pas été à la hauteur" regrettera un supporteur blavozien. Les temps sont durs pour les arbitres, d'autant plus en période de coupe du monde. En effet, l'arbitre de la finale a été a cible d'injures diverses de la part des supporteurs de Blavozy durant une grande partie de la rencontre.

----Franck Robin, coach de l'US Blavozy
"On est très déçu. On espérait sauver notre saison, qui finalement sera à la fois bonne et mauvaise. Elle aurait pu être superbe. Le match était un peu ennuyeux et cadennassé, mais les supporteurs se sont bien fait entendre. Je suis très remonté contre l'arbitrage. Ce n'est pas de sa faute si on a perdu mais il a complètement faussé le match. L'expulsion de Kevin n'est pas justifiée. On est tombé sur une équipe de Polignac solide et bien organisée à la hauteur de son qu'on s'attendait. Félicitations à eux."-----

Polignac sacré
Outre la coupe des résèrves, Blavozy a tout de même gagné un match, celui des supporteurs. Le vert, comme la couleur dominante de ce triste jour pour le coach Franck Robin et ses joueurs qui ne garderont qu'un souvenir mitigé de cette saison 2013/2014 marqué par la non-accession en DH et cette finale perdue. Quant à Polignac et son nouveau coach Thierry Bouquet, une deuxième coupe de Haute-Loire en deux ans qui vient couronner une belle saison.

V.B

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire