Football : Le Puy est magique

sam 30/09/2017 - 21:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

Un des records de fréquentation à Massot, et la victoire à la clef. Samedi 30 septembre, Le Puy foot a vécu la soirée parfaite face à la réserve du Paris Saint Germain, lors de la 8e journée du championnat de National 2. Une deuxième victoire de rang qui fait du bien au moral, deux semaines après le succès à Villefranche.
Ben Arfa absent
Avant même le coup d'envoi, la soirée avait une saveur particulière. De la queue au guichet, des travées noires de monde : le PSG a attiré les ponots. Parmi les 1316 spectateurs du soir, certains se sont-ils déplacés seulement pour voir la star Hatem Ben Arfa, un temps annoncé? Si c'est le cas, la déception a dû être amère : ni lui, ni aucun autre habitué de la ligue 1 n'avaient accompagné le groupe de la capitale en Haute-Loire.

En début de match, cette réserve "normale" subit vite la pression des Ponots. Pourtant, l'entraîneur Roland Vieira s'époumone depuis son banc, insatisfait. Et les Parisiens lui donnent vite raison. A la 16e, El Khoumisti crucifie le gardien du Puy d'un coup de tête croisé. Une douche froide pour les supporters, qui n'ont pas encore vu leur équipe gagner cette saison. 0-1 : Le score stagne jusqu'à la pause, sur un faux rythme qui commence à endormir les tribunes.
Un sursaut d'orgueil
Le sursaut tant attendu arrive après la pause. Et il vient d'une recrue. Sur une reprise en demi-volée, Loïc Dufau trompe le gardien adverse et réveille le stade. 55e, 1-1 : le match est relancé. Galvanisés, les ciel et blanc veulent enfoncer le clou, et aller chercher ce premier succès à la maison.

Mais l'adversaire en a encore sous les crampons. En milieu de seconde période, le PSG squatte la surface anicienne. En vain, car en face, il y a Franck L'Hostis. Le nouveau gardien du Puy est dans un grand jour. Parade après parade, il sauve son équipe sous les hourras du public.
"On a musclé le discours, ça se ressent"
De quoi dégouter les parisiens. Et c'est Baïdy Sall qui en profite. A la 66e, le n°10 ponot chaparde un ballon mal négocié par la défense adverse. Son tir ne laisse aucune chance au portier : 2 à 1 pour un Puy Foot très réaliste.

Massot est en feu. Plus qu'une demi-heure avant le coup de sifflet final. Et les ciel et blanc tiennent bon : ils peuvent savourer leur première victoire à domicile cette saison.

Dans les vestiaires, le coach Vieira a perdu sa voix, mais retrouvé le sourire. "On est tous persuadés que c'était pas la plus belle, mais félicitations, parce que c'était encore un travail d'équipe." Un travail qu'il compte poursuivre. "On était pas loin de toucher le fond face à Jura Sud. Là, on a remis les compteurs à zéro, on s'est dit ce qu'on avait à se dire, on a musclé le discours. On a été plus rigoureux et ça se ressent." 
Clément L'hôte

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire