Tous

Chadrac

Foot : pour se maintenir en DH, l'AS Chadrac mise sur de nouveaux renforts

mer 11/02/2015 - 13:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

A mi-parcours du championnat de Division d'Honneur, l'AS Chadrac, qui a accédé au plus haut niveau régional l'an dernier (voir notre reportage vidéo) se trouve aujourd'hui en position de relégable puisque les trois dernières équipes du championnat seront rétrogradées en DHR.
"L'objectif principal du club, c'est clairement le maintien en DH, le plus haut niveau atteint par l'AS Chadrac depuis sa création", explique Patrice Vernaudon, l'entraîneur du club vellave. Avec "un groupe étoffé", composé d'une bonne vingtaine de joueurs capables de jouer à ce niveau, l'AS Chadrac compte bien sauver sa tête et demeurer sur le podium des meilleurs clubs de Haute-Loire, avec ses voisins de l'AS Polignac (9ème de DH) et du Puy Foot 43 (2ème de CFA 2).

Deux jeunes joueurs d'Espaly à Chadrac
Pour se donner les moyens de ses ambitions, l'AS Chadrac a donc décidé de passer la vitesse supérieure cet hiver en recrutant quatre nouveaux joueurs, notamment pour palier aux absences de certains cadres, absents pour un long moment pour cause de blessure. Deux joueurs arrivent directement du FC Espaly (2ème de la poule D de PH) : Mathieu Jouffre, un mileu latéral de 22 ans et Jordan Da Costa, un milieu défensif de 21 ans.
Tous deux s'accordent à dire qu'ils sont venis à Chadrac "pour jouer à un niveau supérieur et emmagasiner de l'expérience", mais aussi "pour l'ambiance", car tous deux ont plusieurs amis dans l'équipe. Ils ont tous les deux déjà joué à de bons niveaux, notamment avec les équipes de jeune du Puy Foot 43.

Et deux revanchards venus se relancer
Les deux autres recrues chadracoises ont un profil plus atypique. Il y a d'abord Anthony Cottier, un gardien de but de 28 ans qui revient de Mendes, en Lozère, où son expérience footbalistique de six mois l'a laissé sur sa faim dans le championnat de DH du Languedoc-Roussillon. L'an dernier, il gardait les buts d'Yzeure, en CFA, mais ne disposait pas de beaucoup de temps de jeu.
Auparavant, il avait également évolué en D2 belge et au Puy Foot 43, en CFA2, pendant trois ans. Originaire du Puy (ses parents y résident), il connaissait bien Patrice Vernaudon, le coach chadracois, qui l'a sollicité à plusieurs reprises avant que le gardien de but n'accepte finalement le challenge, "avec l'objectif de me relancer".

Des USA, en passant par la Finlande, pour arriver à Chadrac
Enfin la dernière recrue détient le parcours oiginal. Prince Lapnet arrive tout droit de la deuxième division finlandaise. Cet attaquant de 25 ans est né à Paris mais a déménagé, dès l'adolescence, aux Etats-Unis. Ses bonnes performances footbalistiques lui permettent de poursuivre ses études puis il intègre finalement une agence de sports, où il sera finalement repéré par un club finlandais qui l'engage. Il va y multiplier les blessures et son père étant malade, il décide de revenir en France.
"Pour moi, c'est clairement une période de transition et j'espère pouvoir vite rebondir ici pour ensuite retrouver une équipe professionnelle", nous explique-t-il. Lui non plus ne touche aucun argent du club, mais il dispose d'un contrat civique, qui lui permet de toucher une petite indemnité pour son implication dans la vie du club (plus de détails ici). Grâce à son réseau, composé d'anciens joueurs et de quelques agents, Patrice Vernaudon a pu entrer en contact avec cet attaquant revenchard. "C'est vraiment un joueur d'expérience, tout en restant assez jeune, et qui peut nous apporter un plus, sportivement mais aussi dans l'état d'esprit", relève-t-il.

"L'argent ne fait pas tout dans le football, heureusement d'ailleurs"
"Il n'y a aucun joueur salarié au club, et personne ne touche de l'argent par rapport au football", tient à préciser l'entraîneur de l'AS Chadrac, en référence aux primes de match, qui sont pourtant monnaie courante à ce niveau de compétition.
Alors comment attirer ces joueurs ? "L'argent ne fait pas tout dans le football, heureusement d'ailleurs", nous répond-il, "et Mathieu Jouffre en est le témoin parfait, puisqu'il a accepté de nous rejoindre alors qu'on ne propose pas de primes de match ou de fixe, des choses qu'il pouvait avoir dans son club précédent", conclut-il.

Dix équipes en dix points
Le championnat de DH est très serré cette année puisque le 2ème et le 12ème se tiennent en dix points seulement à mi-parcours. Les quatre recrues sont opérationnelles et pourront étrenner leurs nouveaux maillots ce week-end pour le retour à la compétition avec un déplacement à Vichy, actuelle lanterne rouge du championnat, qui s'est elle aussi renforcée à la trêve avec notamment l'arrivée d'un joueur ponot.
Quant au voisin polignacois, il reçoit Moulins (6ème), dimanche à 15h. Dans l'optique de se maintenir au plus vite, face à un adversaire direct, l'AS Chadrac ne devra pas laisser filer les points, "qui seront très chers en cette deuxième partie de saison", met d'ores et déjà en garde Patrice Vernaudon.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire