Tous

Chadrac

Foot PHR : Espaly se relance à Saint-Germain-Laprade

lun 16/03/2015 - 03:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Sur une pelouse grasse et un temps plutôt frisquet, et devant une main courante copieusement garnie, les deux équipes ont livré un match engagé. "Ça a été un vrai derby, avec quelques duels, un peu comme tous les derbies, mais c’est resté dans un bon engagement et une bonne mentalité", relève Dominique Michel, le coach d’Espaly à la fin de la rencontre.

Bonne entame de Saint-Germain-Laprade…
Le premier quart d’heure de la partie est tout à l’avantage des Sangerminois qui maîtrisent bien le match. Les Espaviots réagissent seulement à la 16ème minute en se procurant la plus dangereuse action de but de la première mi-temps. Suite à un cafouillage dans la surface de réparation de Saint-Germain, la frappe de l’attaquant visiteur Sylvain Barbalat est difficilement repoussée en corner par Pierre-Olivier Redon, le portier local. "On a eu du mal contre une équipe de Saint-Germain bien en place qui nous a dominé le premier quart d’heure", analyse le coach espaviot.

… mais Espaly est ensuite plus percutant
Puis, les deux équipes se neutralisent. Mais à partir de la demi-heure de jeu, la partie devient plus hachée. Et de part et d’autre, les coup-francs succèdent aux coup-francs. Ainsi, à la 30ème, sur coup-franc, l’avant-centre visiteur Ba Babacar décoche une frappe lourde difficilement détournée en corner par Redon. Et à la 40ème, le portier local est tout heureux de voir le tir de Ba Babacar, toujours sur coup-franc, passer de peu à côté de ses buts. De leur côté, les Sangerminois répondent à la 42ème et à la 45ème minute par deux tirs, restés vains, sur coup-francs aussi. La pause intervient sur un score nul et vierge. Si les hommes de Nabil Leklouf, le coach sangerminois, ont fait "montre de beaucoup d'efforts", Espaly s’est procuré les meilleures occasions. "On a été ensuite plus percutant en jouant plus haut", observe le coach espaviot.

Une deuxième mi-temps engagée
Dès l’entame de la deuxième mi-temps, le jeu se durcit. Et à la 47ème minute, Espaly obtient un pénalty sur une faute commise par un défenseur local sur un attaquant visiteur. Ba Babacar tire nettement au-dessus. "On rate un pénalty, cela nous a mis un petit peu en difficulté", regrette Dominique Michel. Mais à la 62ème minute, Jeremy Férès, l’attaquant visiteur, adresse intelligemment un ballon en profondeur pour son coéquipier Ba Babacar. Ce dernier, bien qu’excentré après avoir dribblé astucieusement le gardien local, place une frappe croisée qui va se loger au fond des filets.
Loin de se décourager, les Sangerminois jettent leur va-tout et poussent jusqu’à la dernière minute pour recoller au score. Et à la 88ème minute, ils sont à deux doigts d’égaliser. Mais ils s'inclinent finalement sur le plus petit des scores (1 à 0). Cette défaite les place derniers au classement général. L'équipe d'Espaly recolle, quant à elle, à la deuxième place à deux points du leader Ceyrat, mais avec un match en moins.

Le coach sangerminois pleinement satisfait de ses hommes
Nabil Leklouf a beaucoup de mal à cacher sa frustration au coup de sifflet final. "C’est une grosse déception, le but était de gagner un point, voire de gagner le match, on mérite de revenir à 1 à 1", déplore-t-il. Mais, cependant, il se félicite de "la réaction des gars, on s’est battu avec nos valeurs, on a mouillé le maillot et prouvé à nos supporters que l’on est encore-là". Et il ambitionne fermement "de rebondir et d’aller gagner les points nécessaires au maintien lors des quatre matchs décisifs qui se dérouleront à partir du mois d’Avril".
Pour sa part, et après les résultats en demi-teinte, ces dernières semaines, de son équipe favorite pour l’accession à l’échelon supérieur, le coach espaviot s’exclame : "J’espère que c’est reparti pour une longue série".

G.D.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire