Foot : derby victorieux et place en finale de la coupe de la Haute-Loire pour les Ponotes

mar 20/05/2014 - 11:26 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Dés 15 heures et sous un soleil de plomb, les joueuses de Pierre-Yves Thomas ont foulé la pelouse du stade Massot face à la formation d'Aurillac/Arpajon pour le compte de la 20ème journée de championnat de D2 Féminine.
Les Ponotes évoluant face à leur public, avaient à cœur de livrer une bonne prestation pour briser la fâcheuse série de 3 matchs consécutifs sans victoire.

Un derby et une victoire
Les 5 premières minutes du match ont été maitrisées par les visiteuses, qui onteu  le monopole du ballon. Mais à la 10ème minute, se sont bien les Ponotes qui ont ouvert le score contre le cours du jeu. Sur une action venue de la gauche par Myriam Dioudonnat très en vue ce dimanche, le ballon traina dans la surface et Lydie Bourgis jaillit pour envoyer le ballon au fond des filets : 1-0.
Ce but eut le mérite de booster les Ponotes qui prirent l'ascendant sur la rencontre : duels gagnés et jeu léché au programme.
Les Cantaliennes ont eu du mal à s'imposer. A la 26ème, la passe trop courte, dans l'axe, d'une arrière d'Aurillac profite à Marie-Claire Benoit- très active au pressing - qui trompa la gardienneadverse : 2-0, le score à la mi-temps.

Fin de partie tendue
La pause à été bénéfique pour les Arpajonnaises, peut-être galvanisée par le discours de leur entraîneur. Elles étaient plus présentes et en profitèrent pour réduire l'écart à l'heure de jeu.
Durant ce second acte, les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Aurélie Daniel, a réalisé trois arrêts décisifs. Côté Ponot toujours, Marjorie Béal et Juliette, toutes deux rentrées sur le terrain en milieu de seconde mi-temps, ont eu des occasions pour tuer le match. En vain.
La fin de partie a été stressante pour les spectateurs, mais la défense a résisté jusqu'au coup de sifflet de l'arbitre.
Une belle revanche et une place de gagnée au classement.

Le ticket pour la finale validé
Premières supportrices de l'équipe de D2 en début d'après-midi, les joueuses de l'équipe réserve ont ensuite chaussé les crampons pour jouer la demi-finale de la coupe de la Haute-Loire contre l'Olympique Saint-Julien sur le synthétique.
Le suspens n'a pas duré très longtemps lors de cette rencontre. Nelly Souvignet et ses coéquipières ont rapidement mis le pied sur ballon et ont logiquement marqué le premier but au bout de dix minute tout juste.
Coralie Müller inscrit par la suite 2 buts, dont un d'une magnifique frappe en dehors de la surface.
A la mi-temps, la messe était dite avec un score sans appel de 5/0. Les ponotes en ajouteront un autre en deuxieme mi-temps. Anecdotique.

La finale se jouera le 8 juin à Coubon contre l'équipe Coubonnaise qui s'est qualifiée au détriment du Pertuis.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire