Tous

Polignac

Fini l'enfouissement, le centre de tri ALTRIOM sort de terre

ven 14/02/2014 - 17:57 , Mise à jour le 26/11/2020 à 17:49

Dix mois, c'est le temps qu'il faudra, au total, pour que ce centre de tri géant voit le jour sur la plaine de Bleu, à Polignac. Chaque année, ALTRIOM (Altiligérien-tri-ordures ménagères) traitera entre 30 et 40 000 tonnes de déchets. Ce vendredi 14 février, le projet de l’entreprise Vacher ouvrait ses portes, à quatre mois de son inauguration. 90% des travaux sont actuellement terminés.

La solution à une impasse
Pour Willy Guieau, vice-président de la communauté d’agglomération et conseiller municipal en charge du développement durable, ALTRIOM sort le territoire d’une « impasse dans laquelle il était depuis plus de 20 ans ». Cette impasse, c’est la problématique des déchets dans le département : « L’enfouissement et l’incinération, c’est un gaspillage de matières premières », a-t-il ajouté. La société Sita avait en effet annoncé, le 31 mai 2013, le retrait de son projet de centre de stockage de déchets sur le site du Petit Ronzet, à Cayres et Séneujols. La raison première ? ALTRIOM rendait obsolète le projet en créant un centre de tri des ordures ménagères non triées au préalable par les usagers. Pour résumé, le projet de centre de stockage de Cayres avait une capacité « d’accueil » de 40 000 tonnes de déchets. Le nouveau centre de tri gérera, à lui seul, les 25 000 tonnes de déchets de son groupement de commande ; 10% de ces 25 000 tonnes ne pourront pas être réutilisés - ils deviendront des déchets ultimes - et devront être enfouis ou incinérés.

La solution pour ces déchets ultimes, et pour ceux de l’ensemble de la Haute-Loire, semble donc se situer hors du département, comme nous l’explique Fabien Charreyre :

{{audio1}}

19 emplois et une inauguration dans quatre mois
« Il fallait trouver une solution. On a trouvé la meilleure pour notre territoire », se félicite Thierry Leotoing, maire de Polignac. En outre, ALTRIOM créera 19 emplois pour assurer son fonctionnement quotidien. L’entreprise Vacher passera ainsi de 96 à 115 employés. 19 nouveaux employés pour un marché visé de 40 millions durée sur une durée de 15 ans. Aménagé sur les 2,3 hectares de la plaine de Bleu, le coût du chantier, financé par des fonds privés, est estimé à 14 millions d’euros. Les premiers déchets arriveront dans les locaux d’ALTRIOM au courant du mois d’avril et vont permettre à Matthieu, Fabien et Arnaud Charreyre, directeurs de faire les régagles de la mise en service industrielle (MSI). « Nous nous sommes donnés jusqu’à la fin juin pour effectuer cette mise en service », précise Fabien Charreyre, avant d’ajouter que l’inauguration est prévue autour du week-end du 14 juin.

« Notre territoire était lanterne rouge en ce qui concerne la gestion des déchets. On triait 42% de nos déchets. Avec ALTRIOM, l'objectif est de 80 à 90% de tri sur ce qu'il y a dans les poubelles grises. On devient l’élève modèle », a conclu le député-maire du Puy-en-Velay, Laurent Wauquiez.

A.L.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire