Tous

Vorey

Finale de moto enduro au pays de l'Emblavez

dim 30/10/2016 - 21:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Dimanche, le moto club de l'Emblavez a organisé, pour la deuxième fois, la finale régionale d'enduro. Près de 300 pilotes aguerris se sont disputé le titre dans un cadre idyllique.
De Vorey à Retournac, les bruits de moteurs ont résonné toute la journée ce dimanche 30 octobre 2016 dans les vallées de l'Emblavez. Pour la deuxième année consécutive, c'est le Moto Club de l'Emblavez qui a été choisi pour accueillir la finale régionale de moto enduro. 300 participants étaient au rendez-vous pour des courses qui prenaient parfois les traits de balades bucoliques à travers des paysages magnifiques.

80 km de parcours usant : "ils vont tous bien dormir ce soir !"
Plusieurs parcours de courses, dont deux spéciales ont été concoctés par l'équipe du Moto Club de l'Emblavez. Les participants ont dû se surpasser sur près de 80km parsemés de points de contrôle horaires. Pour départager les coureurs arrivés dans les temps, deux parcours spéciales de quelques minutes étaient prévus. Polyvalent, complet et technique, le tracé n'était pas de tout repos pour les participants. Le président du moto club de l'Emblavez, David Grangé, avoue même : "Chez nous, l'enduro est assez dur. Les gens savent pourquoi ils viennent !" De plus, le brouillard matinal a été de la partie, "ça glissait, les montées sur les pierres étaient difficiles et il n'y avait pas de visibilité dans les bois".

"La nature se mérite"
Telle est la devise du club de l'Emblavez. Les parcours serpentent vallées et montagnes à travers les gorges de la Loire et des points de vue ont même été installés un peu partout afin que les spectateurs puissent admirer le paysage entre deux rugissements de moto. L'emplacement des deux spéciales a également été choisi avec soin : l'accès aura été dur pour les nombreux spectateurs qui ont dû manoeuvrer sur des routes étroites, mais la vue sur les montagnes alentours en valait la peine.

L'enduro, entre découverte et émotion
Pour David Grangé et le moto club de l'Emblavez, organiser cette finale permet de faire découvrir la région à leur façon : "le but est que les gens reviennent avec des souvenirs" et il rajoute : "L'enduro, c'est aussi de l'émotion quand on est perdu en pleine nature, dans un endroit qu'on ne connait pas."

Une sortie familiale devant un véritable "show"
La moto enduro, c'est autant de sensations pour les conducteurs que pour les spectateurs. Entre sauts, virages serrés ou glissades, petits et grands en ont pris plein les yeux. Dans les champs où se déroulaient les spéciales, sous un soleil automnal, on pouvait voir des familles pique-niquer entre les slaloms des coureurs. Impressionné, Théo, 5 ans, nous confie pourquoi : "J'aime les motos, elles vont très vite et font beaucoup de bruit !". Quant à son papa, il apprécie plutôt "les performances des participants dans un décor magnifique".

A.P.

Les résultats :

Le classement scratch

Le classement par catégories

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire