Tous

Rosières

Fête de la lentille, la recette gagnante de Rosières !

lun 22/08/2016 - 03:28 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Voilà maintenant 45 ans que ce rendez-vous des amateurs de la légumineuse, les rosiérois en tête, anime les rues du village, le temps d'un week-end du mois d'août. Comme depuis toujours, les festivités ont démarré le samedi matin par la foire à la brocante. Dès 6h, les chineurs les plus aguerris étaient déjà sur le pied de guerre alors que les exposants déballaient à peine leurs trésors.
La chasse aux raretés a néanmoins rapidement tourné court dû à la pluie soutenue qui s'est abattue toute la matinée et jusqu'en début d'après-midi. Quelques courageux arpentaient encore les rues sans grande conviction alors que les exposants couvraient leur bric-à-brac de bâches, pendant que certains ont simplement abandonné leur stand pour trouver refuge dans leur voiture, alors que d'autres pliaient bagage en début d'après-midi. A 19h30, les grillades-frites et le bal musette gratuit ont tout de même réussi à réchauffer l'ambiance jusqu'aux environs de 2h du matin.

Un dimanche couronné de succès
Après le samedi mitigé, c'est un dimanche couronné de succès qui a été proposé au public. C'est sur la Place Jeanne d'Arc, à 11h30 que l'apéritif concert s'est déroulé... sous un ciel enfin chaud et ensoleillé digne d'un mois d'août. Probablement ravi de pouvoir se rattraper de la veille, la foule est venue en masse. Trouver un bon point de vue à travers la Place noire de monde, et ainsi admirer l'Harmonie Rosièroise et les autres spectacles, relevait du défi.
Peu après 15h, le traditionnel défilé de chars, accompagné entre autres du Groupe Folklorique d'Yssingeaux, a entamé son tour du village sous les confettis et les pistolets à eau, pour le plaisir de tous. Enfin, à 19h, le tant attendu repas saucisse-lentilles a été servi. Les bars et restaurants, remplis à craquer, se sont appropriés la rue afin d'agrandir leur terrasse pour répondre à la demande des quelques 5 000 participants de cette 45ème édition. "On sera là l'an prochain, c'est certain !" lance Sophie, 26 ans, originaire du Puy-en-Velay mais rosièroise de cœur.

F.M.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire