Tous

Saugues

Festival Celte : à la découverte du Gévaudan

mar 09/08/2016 - 12:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

C'est à partir de ce jeudi 11 jusqu'au dimanche 13 août que la commune de Saugues va enfiler son désormais habituel costume celte. Trois jours bien remplis, grâce à une programmation éclectique qui allie randonnée, histoire, marché artisanal et bien sûr musiques et danses celtes. Parmi les têtes d'affiche du festival on retrouve Digresk, Cré Tonnerre, Carlos Nunez, le groupe de danse irlandaise Irish Celtic et Firkin. La dixième édition du festival sera marquée par une nouveauté : un job dating pour les employeurs locaux.

“La danse et la musique sont des produits d'appels”
L'objectif du festival est de faire découvrir le pays de Saugues aux visiteurs “La danse et la musique sont les produits d'appels” explique Lucie Brun, trésorière de l'association. Parallèlement à la musique et à la danse, des activités très variées sont proposées, comme les deux randonnées du jeudi par exemple. La grande randonnée part le matin et la petite randonnée part l'après-midi. “Les randonnées ont du succès. L'an passé il y avait eu environ 300 personnes à la randonnée du matin et 600 personnes à celle de l'après-midi”.

-> Départ de la grande randonnée à 10 heures de Saugues.

-> Départ de la petite randonnée à 14 heures de Saugues également.

“Il faut contacter les groupes dès le mois d'octobre”
Si Lucie Brun qualifie la musique et la danse de “produits d'appels” elle ne manque pas d'insister sur la complexité pour faire venir les artistes afin de créer une programmation différente chaque année. “Il faut commencer à négocier dès le mois d'octobre avec les groupes” assure la trésorière. De plus, cela implique parfois des dépenses annexes “Le groupe de danse Irish Celtic vient exprès d'Irlande pour nous ! Mais un de leurs danseurs se trouve à Cuba et il est à notre charge de le rapatrier”. La programmation 2016 ne vas pas manquer d'attirer du monde “C'est l'année où ça réserve le mieux” constate Lucie Brun. Les organisateurs tablent sur 2 000 spectateurs chaque soir. La trésorière rassure “En matière de sécurité, tous les moyens ont été mis en place”.

Pour faire la fête et... trouver du travail
Le job-dating est une révolution dans les festivals” s'enthousiasme Lucie Brun. C'est en tout cas la nouveauté de la dixième édition du festival celte. D'après Lucie Brun, “il y a beaucoup d'offres d'emploi sur le pays de Saugues mais peu de demande”. Cette dernière déplore le fait qu'il est plus facile pour un employeur de trouver un ingénieur plutôt qu'un salarié non qualifié pour de la main-d'oeuvre. L'objectif de ce job-dating est d'attirer les gens de l'extérieur, dans le pays sauguain. “80% du public vient de l'extérieur. On veut les convaincre qu'il y a tout ce qu'il faut pour vivre chez nous” insiste la trésorière de l'association. Les principaux employeurs sont en lien avec l'artisanat, la production de champignons et la métallurgie.

Des retombées économiques considérables
Parmi les 80% des spectateurs qui viennent de l'extérieur, la plupart d'entre-eux en profitent pour poser bagages à Saugues pour toute une semaine. La preuve en est que, depuis ce lundi, tous les hébergements de Saugues et alentour sont complets. Les retombées économiques du festival sont considérables “En une semaine, le festival représente 900 000 € de retombées économiques ! Ca surprend !” s'enorgueillit Lucie Brun.

De beaux jours en perspective
Lucie Brun, trésorière, est bien placée pour en parler “La situation financière du festival est en progression”. Lors de l'édition 2015, l'association Festival en Gévaudan s'est presque auto-financée. De plus les entreprises locales ont bien compris l'importance du festival et soutiennent volontiers le projet chaque année. Mais la plus grande richesse du festival réside dans le bénévolat. “Cette année nous avons 147 bénévoles avec nous. En proportion du nombre d'habitants à Saugues (2000 hab) ce n'est pas négligeable” se satisfait Lucie Brun. “Cela nous prend à chacun énormément de temps. Il faudra penser à renouveler l'équipe car nous voulons durer encore au moins 10 ans !” conclut-elle.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire