Fermetures de classes : St-Maurice de Lignon et St-Pal en Chalencon se révoltent aussi

Par A.Wa mer 03/02/2021 - 11:42 , Mise à jour le 03/02/2021 à 11:42

Ce sont maintenant sept communes de Haute-Loire qui protestent contre une fermeture de classe à la rentrée. Les parents d’élèves de Saint-Maurice de Lignon et de Saint-Pal en Chalencon rejoignent ceux de Vals près Le Puy, Lavoûte-sur-Loire, Cussac, Sanssac l’église et Brives la Mouteyre dans leur opposition au projet de 12 fermetures de classes de l’inspection d’académie.

À Saint-Maurice de Lignon, les parents d'élèves de l’école publique manifesteront ce jeudi 4 février à 16h30 devant leur école « dans le respect des mesures barrière ». 
Ils ont monté une pétition en-ligne disponible ici.

Voici leur communiqué :
« L'école publique a fait remonter une estimation du nombre d’élèves potentiels pour la rentrée 2021 2022 à 170 (pour information si ce nombre est inférieur au seuil de 182, il y a fermeture d’une classe). Cependant les prévisions restent des prévisions. Depuis novembre 2020 de nouvelles familles se sont fait connaître pour mettre leurs enfants à l’école publique. Une prévision réaliste annonce un effectif de 178 élèves à la rentrée 2021 2022. Fermer une classe est bien sûr plus facile que d’en ouvrir une nouvelle : Il faudra attendre d’atteindre le seuil 196 élèves pour espérer une 8éme classe sans bien-sûr prendre en compte l’arrivée des petites sections ! = soit 15 élèves en plus de 15 élèves petites sections : un total de 30 élèves pour rouvrir la 8éme classe : purement impossible et irréversible !!! Les 3 syndicats qui siègent au comité technique syndical sont d’ailleurs très surpris de voir que l’école de Saint Maurice de Lignon est ciblée pour une fermeture. Ce qui est vraiment préjudiciable est que l’inspection académique de Monistrol-sur-Loire et le rectorat ne prennent en compte que ce seuil de 182 élèves (avec une estimation novembre 2020 pour la rentrée 2021 2022 !!!) . Ce raisonnement balaye donc d’un revers de main les autres paramètres tout aussi importants. Il faut quitter le simple relevé comptable et penser « élève et intérêts de l’élève ». D’autre part une classe perdue pour l‘école et la ville a des conséquences (à long terme influencera la survie du commerce local, l’habitat de proximité, la volonté de s’installer ou non sur la commune,... ) Les parents d'élèves de l’école publique de Saint Maurice de Lignon manifestent contre la fermeture d'une classe à la rentrée 2021 2022 
 

Lavoûte-sur-Loire se fait entendre

À Lavoûte-sur-Loire, les parents d’élèves ont obtenu un rendez-vous avec l’inspectrice académique ce jeudi. Les quatre institutrices de l’école seront en grève ce vendredi et les parents manifesteront devant l’inspection académique à 9h30.

- la démographie de la commune – contexte socio-économique : la commune affiche une dynamique de population stable, voire sur une tendance à la hausse – des projets de lotissements vont aboutir d’ici 2022 – l’activité économique de la commune est forte pouvant amener de nouvelles familles à s’installer (zones d’activité en expansion avec installations de nouvelles entreprises dans les prochaines années, installation de commerces de proximité et de service, …). La municipalité déplore ce projet de fermeture qui aura indéniablement des conséquences certes sur l’économie locale mais surtout sur la qualité de l’enseignement dispensée et la prise en charge des élèves. 
- Il ne faut pas oublier la prise en compte de la ruralité de notre territoire, l’image des communes rurales qui se font déshabiller au profit des grandes villes, on renforce le déterminisme territorial, … 
- Fermer une classe à l’école publique c’est favoriser le départ des élèves vers l’école privée (classes moins surchargées, …) 
- une institutrice en moins et plus d’élèves par classe sans possibilité de les dédoubler : le nombre d’élèves par classe augmentant, le temps que pourront passer les enseignants auprès de chaque enfant va, lui, forcément diminuer, la qualité de l’enseignement sera donc forcément impactée, impossibilité d'accompagner des enfants en grande difficulté ou handicapés dont les effets du confinement sur le niveau scolaire se fait encore ressentir au quotidien. Il ne sera pas difficile de comprendre pourquoi le niveau des élèves baisse quand les résultats des évaluations nationales sortiront. Quid de la baisse des postes inhérents (décharge de direction, temps que consacrent les instituteurs à l’aide personnalisée l’étude, …), impacts sur la mise en œuvre des projets pédagogiques, ... Eh oui, l’école coûte moins cher que l’absence d’école ! Pas d’économies sur l’avenir de nos enfants ! 
Nos actions : Nous avons demandé un rendez-vous avec Mme l’inspectrice de l’académie (directrice départementale des services de l’éducation nationale) Nous remercions la municipalité et M. le maire M. Alain Fournier de leur soutien, ils seront présents à notre manifestation de jeudi 4 février (lettre de soutien)
. »

À Saint-Pal en Chalencon, les parents d’élèves de l'école Pierre Savel s’opposent à la fermeture de leur 3e classe.
Ils ont monté une pétition en-ligne disponible ici.

Voici leur communiqué :
« La fermeture d'une classe aurait de graves conséquences pour nos enfants :
- Surcharge des classes dans les prochaines années : l'augmentation des effectifs par classe empêcherait les enseignants d'apporter un enseignement de qualité et un soutien indispensable à nos enfants
- Réduction du temps individualisé
- Réduction du temps consacré aux élèves en difficultés
- Les CP se retrouveraient dans la classe de Maternelle = va à l'encontre des recommandations officielles
Aujourd'hui notre village met tout en œuvre pour accueillir et attirer de nouvelles familles avec notamment l'ouverture en Mars 2021 d'une MAM (Maison d'Assistantes Maternelles) et d'une maison de santé qui accueillera des nombreux professionnels de santé.
Il faut penser aux intérêts de l'élève, mais également aux conséquences pour notre village ; car il faut le signaler, une fermeture de classe est un signal négatif pour le développement des villages et pourrait faire fuir d'éventuelles familles!
 »

Trois syndicats d’enseignants manifesteront vendredi à 9h30 aux côtés des parents d’élèves devant l'inspection d'académie. Les décisions deviendront définitives le soir même sauf pour Riotord qui pourrait voir son blocage levé à la rentrée de septembre.
 

"Carte scolaire : Face aux mobilisations, les fermetures de classes doivent être annulées ! La carte scolaire présentée par l’Inspectrice d’Académie lors du Comité Technique de l’Education Nationale a été rejetée par l'ensemble des organisations syndicales et soulève, depuis, un immense tollé justifié auprès des personnels, des parents d'élèves et des élus comme l'illustrent les nombreuses mobilisations qui se développent dans le département.
Certes Madame l'Inspectrice doit composer avec une dotation ministérielle inadmissible pour le département de la Haute-Loire de 0 poste. Certes le ministre Blanquer, a économisé en 2020, 212 501 312,60€ (soit 4200 postes d’enseignants) sur le dos des écoles, des élèves et des personnels en ne consommant pas tout son budget. Certes le gouvernement porte une large part de responsabilité dans le démantèlement des écoles publiques.
ais, dans le contexte actuel, alors que tous s'accordent à dire que le premier des gestes barrières serait l'allègement des effectifs dans les classes, le projet de Madame l'Inspectrice d'Académie, est incompréhensible.
A l'opposé de cette logique la plus élémentaire, elle ferme 12 postes devant élèves dont une école qui disparaît du paysage altiligérien et ne crée que 2 véritables classes (à Saint Julien Chapteuil et une Unité autiste). Les 10 autres postes budgétaires ainsi récupérés serviront à tout autre chose que l'encadrement, l'accueil et l'amélioration des conditions d'apprentissages des élèves. C'est inadmissible.
Madame l'Inspectrice d'Académie met ainsi en application les contre-réformes du ministre qui maltraitent les élèves et s'en prennent directement aux familles et aux communes. Les parents d'élèves, les élus et les personnels l'ont bien compris, comme en témoignent les mobilisations en cours dans toutes les communes impactées par les mesures de fermetures de classe. Le vote unanime contre son projet a contraint l’Inspectrice d’Académie à convoquer un nouveau Comité Technique le vendredi 5 février. FORCE OUVRIERE invitent les délégations d’écoles, les parents, les élus à se rassembler à 9h30 devant l’Inspection Académique. D'ors et déjà de nombreuses écoles seront fermées, de nombreux parents et élus ont fait savoir leur participation.
Le SNUDI-FO exige que Madame l'Inspectrice annule toutes les fermetures de classes envisagées et que le Ministre abonde la dotation départementale afin de réaliser les ouvertures nécessaires
."

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire