Fédérale 3 : Le COP s'incline contre Aix-les-Bains (20-24)

dim 22/12/2019 - 19:54 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:01

Les performances étaient pourtant au beau fixe jusqu’à cette défaite, avec 4 matchs gagnés consécutivement à domicile. Malheureusement il a fallu que la forteresse Lafayette tombe juste avant la trêve. Un résultat qui n’arrange pas les affaires des rouges et noirs qui n’arrivent toujours pas à se détacher de leur dauphin Privas, qui leur colle au point près, et à s’installer une bonne fois pour toute parmi l’élite du classement. Le COP passera donc Noël à la 6e place du classement avec 27 points au compteur, en ayant signé une première partie de saison plutôt nuancée.

----Le classement : à consulter ici-----Une fin de match sous tension
Même avec un temps rythmé par la pluie et le vent, les supporteurs de COP n’ont pas manqué à se déplacer au stade pour encourager les hommes de Jean-Sébastien Bignat. Malgré tout, les ponots ne se sont pas montré très entrepreneurs et se sont vus dominés pendant une grande partie du match. C’est à seulement 5 minutes de la fin que la situation va se réajuster. Jusque-là battus sur un score de 24 à 13, les ponots reviennent à 4 points de leur adversaire grâce à un essai inespéré à la 75e minute. Pris d’un sursaut d’orgueil, ces derniers vont alors poussés pour décrocher la victoire, mais leur bonne volonté et les encouragements du public ne suffiront pas, ils s’inclineront donc 24 à 20.

« On n'a pas été bon du tout »
La déception du coach Jean-Sébastien Bignat était grande à l’issue de la partie : « je pense que si on avait gagné aujourd’hui, c’était se voiler la face sur notre performance. On n'a pas été bon du tout. Il faut réagir et se dire que ça ne doit pas nous arriver, ce n'est pas possible que ça nous arrive » déclare-t-il. « La fin du match est une simple réaction d’orgueil, ce qu’il a manqué c’est de se dire que ce n’était pas encore les vacances et qu’on avait encore 80 minutes à jouer » ajoute-t-il. Pour la reprise programmée le 12 janvier, le COP affrontera Véore au stade Lafayette.

F.R

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire