Face à Clermont, l’ASMB rate le coche

dim 09/02/2014 - 01:01 , Mise à jour le 09/02/2014 à 01:01

Ce samedi 8 février, l’ASM Basket rendait visite à ses voisins auvergnats. Sur le parquet du Stade Clermontois, les basketteurs du Puy-en-Velay avaient l’occasion de se positionner à la deuxième place du classement - en cas de victoire, bien entendu. Malheureusement, les joueurs de Nicolas Grégoire se sont inclinés de quatre petits points (79-75).

Un sursaut d’orgueil tardif
« On y était pas, rien n’allait. C’est à peine si on avait l’occasion de tirer, on a perdu beaucoup de ballons. » Pierre-Thomas Gauthier est catégorique : ce soir, l’ASM manquait d’envie et d’application. Pendant les trois premiers quart-temps de la rencontre, les Ponots se font marcher dessus par les Clermontois. « L’arbitrage a aussi été bizarre mais c’est surtout de notre faute, c’est sûr », nous a précisé l’ailier de 21 ans. A une quinzaine de minutes de la fin du match, les Altiligériens accusent un retard de 17 points. Pourtant, le sursaut d’orgueil finit bien par arriver. Modibo Niakaté et ses coéquipiers se réveillent et rentrent enfin dans la partie. A quelques minutes de la fin du match, l’ASM revient à égalité. Une situation inespérée et une victoire surprise qui se dessine ? Malheureusement non : les Puydomois gèrent bien la fin de rencontre et s’imposent 79-75.

Une poule incroyablement serrée
Avec cette victoire, le Stade Clermontois revient au niveau du Puy à la quatrième place du classement avec 30 points. Attention, les deux équipes auvergnates ne sont pas les seules à cumuler ce nombre de points : Aubenas et Feurs sont également à leur niveau. Une poule extrêmement serrée où il n’y a qu’une victoire d’écart entre la quatrième et la dixième place. Oui, les playoffs sont toujours envisageables mais ils le restent pour les deux tiers des effectifs de cette poule A du championnat de Naitonale 2.

Prochaine rencontre pour l’ASM : le 22 février, sur son parquet, face à Terres Froides, lanterne rouge du classement. La victoire est impérative.

A.L.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire