Excédés, les soignants tapent du poing sur la table

Par Nicolas Defay ven 03/12/2021 - 06:30 , Mise à jour le 03/12/2021 à 06:30

Tous les salariés du sanitaire et médico-social publics et privés sont appelés à se retrouver devant l’ARS du Puy-en-Velay mardi 7 décembre dès 8h30. La raison de cette confluence est l’accumulation des problèmes qui gangrènent depuis des années le secteur de la santé et le fonctionnement dans les établissements de soins.

« Ne nous trompons pas de cible, avertit le syndicat CGT du Centre Hospitalier Sainte-Marie. Les financeurs cherchent à gagner du temps, saupoudrer leurs revalorisations en divisant les salariés et en prévoyant des sommes ridicules pour certains…Diviser pour régner, alors que c’est tout ensemble que nous arriverons à faire avancer chacun de nous ! Le collectif pour faire avancer l’individu et non l’individualisme pour espérer faire avancer le collectif ! » Remontés, les syndicats appellent à resserrer les rangs pour constituer un seul corps contre les écueils présents au sein des centres de soins et des professions qui gravitent autour.

« Il en va de notre avenir, de celui du secteur de la santé et de la société toute entière »

Pour cela, le syndicat majoritaire en Haute-Loire espère le plus grand nombre devant l’antenne départementale de l’ARS, 8 rue de Vienne au Puy-en-Velay. « Une délégation composée de salariés du secteur sanitaire public et privé associatif et de l’Action Sociale privée associative est publique va rencontrer le directeur de l’ARS à 9h, explique le syndicat. Pour montrer à ce représentant du gouvernement que nous sommes légion à être excédés par notre situation, il faut que nous soyons le plus nombreux possible. Nous ne pouvons continuer ainsi. Il en va de notre avenir, de celui du secteur de la santé et de la société toute entière ».

« En tant que citoyen, nous sommes tous concernés un jour ou l'autre par ces secteurs sinistrés ». Syndicat CGT Hôpital Sainte-Marie

« Nous nous dirigeons tout droit sur un véritable naufrage »

Le syndicat, par le biais d’un tract incendiaire, indique les raisons de la colère. Fatigue physique et mentale, perte d’emploi, salaire en berne, primes accordées aux uns, refusées aux autres, mise en place d’une politique discriminatoire et de division, prise en charge des patients de plus en plus compliquée...« Autant de raisons d'alerter vivement nos responsables politiques et nos financeurs de l'immense détresse de nos secteurs, se désole la CGT Sainte-Marie. Si nous continuons ainsi, comment envisager un futur viable et vivable pour les professionnels et les malades ? Nous nous dirigeons tout droit sur un véritable naufrage. Et si rien n’est fait, nous ne pourrons plus sortir des flots ce navire qui prend l’eau à tout va ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

mi

ven 03/12/2021 - 11:49

Il faut que les fonctionnaires arrivent à comprendre que la France malheureusement s'appauvrit Le PIB fond comme neige au soleil à cause de la mondialisation des marchés Nos entreprises nos industries partent en fumée d'où un chômage important qui va de paire avec les insécurités De plus la population augmente Mais il faut de moins en moins de salariés pour produire !!! DANGER de destabilisation