Étang de Saint-Paulien : l'interdiction de pêche est levée

ven 01/03/2019 - 12:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:56

Il fut un temps, alors que Denis Eymard, maire de Saint-Paulien, était enfant ; où l'endroit n'était qu'un vaste espace marécageux, tout à fait inaccessible, situé tout près d'un cimetière de vaches. Un paysage ancien très contrasté avec l'actuel. Et pourtant, il était ainsi jusqu'à la fin des années 80, jusqu'à ce qu'un projet de parc de loisirs et résidentiel vienne le modifier. En même temps que l'étang est sorti de terre, canards, oies en tout genre et autres anatidés, ont fait leur apparition. Quelques années après appâtés par un lâcher de poissons, les hommes et leurs cannes à pêche sont arrivés en surnombre autour de ce plan d'eau. Leurs cannes à pêche, car le maire de Saint-Paulien s'en souvient, "certains en avaient cinq ou six." Et il n'était pas rare de voir un oiseau, attiré par le ver, s'accrocher à une ligne. Les promeneurs aussi étaient incommodés par cette surpopulation de pêcheurs autour du plan d'eau, craignant eux aussi d'être crochetés lors d'un lancer. Dépassée par le succès de cet étang, la Ville avait décidé en 2003 de prendre un arrêté d'interdiction de pêche. "Nous n'avions pas les moyens humains pour surveiller les excès des uns et des autres", explique l'édile.
Une gestion tripartite de l'étang
----La convention tripartite sera signée ce mardi 5 mars 2019, mais la pêche est déjà ouverte au plan d'eau de Saint-Paulien.-----Que les pêcheurs se le disent, cet arrêté est aujourd'hui levé grâce à la signature d'une convention entre la mairie de Saint-Paulien, la Fédération de pêche et de protection du milieu aquatique de Haute-Loire et l'Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) du Puy-en-Velay. Une convention qui donne lieu à une gestion tripartite de cet étang. Très bientôt seront donc implantés à l'initiative de la Fédération et de la société de pêche, des panneaux d'information tout autour du plan d'eau. Car cette fois-ci, pas question de se laisser dépasser. "La pêche, c'est un moment de plaisir qu'on partage. Il va donc falloir trouver un équilibre pour que tous les publics puissent se rencontrer sans se gêner", explique Jacky Despréaux, président de l'AAPPMA du Puy-en-Velay et vice-président à la Fédération départementale de pêche. Et cela passera par le dialogue et des conseils avisés donnés par les cinq gardes pêche de l'AAPPMA du Puy dont Jean-Pierre Chapuis, qui se relaieront autour de cet étang. Bien sûr, ils auront également pour mission de contrôler les cartes de pêche et si besoin, de verbaliser les contrevenants**.

Charmé par l'endroit, Jacky Despréaux ambitionne déjà de pouvoir développer l'activité pêche autour de cet étang avec notamment le concours des repreneurs du restaurant de l'étang. L'établissement rouvrira ses portes au mois de mai. "Ils pourraient être dépositaires de cartes de pêche. Et puis, quitte à développer l'esprit pêche, on pourrait leur laisser du matériel qu'ils mettront à la disposition du public soit gratuitement, soit pour un euro symbolique. Ils pourraient également faire de la vente d'appâts", imagine le président de l'AAPPMA du Puy. Et d'ajouter : "il faut développer cet esprit loisirs-tourisme, dans le respect des uns et des autres, c'est capital."

(Le coût de la rénovation du parc résidentiel situé tout près de l'étang est estimé à 3,5 millions d'euros. Photo DR/S.Ma)
Un nouveau parc résidentiel saisonnier
Une priorité partagée par le maire de Saint-Paulien. S'il partage le souhait de Jacky Despréaux, c'est parce que son ambition va bien au-delà de l'étang, étendue à l'ensemble du parc de loisirs et résidentiel de Saint-Paulien. Un outil précieux pour le développement du tourisme sur la commune. La friche résidentielle (hébergements saisonniers), qui gâche quelque peu le paysage, tout près de l'étang, va d'ailleurs être réhabilitée par la Ville qui en a fait l'acquisition lors d'une vente aux enchères. "Les précédents propriétaires ont fait faillite. 80% de l'existant sera démoli. L'aménagement des maisons qui seront plus petites d'ailleurs, sera différent", précise le maire. Le coût des travaux pour ce nouveau parc résidentiel saisonnier (environ 300 lits) prévu pour 2021, est estimé à 3,5 millions d'euros. Une société privée sera en charge de sa gestion. 
Stéphanie Marin  

** Notez que la réglementation générale du plan d’eau est soumise aux eaux libres de 2ème catégorie :

- Le plan d’eau sera accessible à tous les pêcheurs ayant acquitté une carte de pêche Haute-Loire ou interfédérale en cours, et soumis à la réciprocité.
- L’ouverture de la pêche du brochet sera soumise à la règlementation générale de la pêche en 2ème catégorie : c’est-à-dire du 1er janvier au dernier dimanche de janvier et du 1er mai au 31 décembre. Cependant il ne sera autorisé qu’une seule canne par pêcheur afin de limiter les espaces de chacun pour sa pratique, car le plan d’eau est d’une surface restreinte et ne peut permettre 4 cannes par pêcheurs. Tous les poissons devront être remis à l’eau (à l’exception des espèces invasives comme le poisson chat, la perche soleil, le pseudo rasbora et l’écrevisse américaine).

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire