Escargot Sprint en démo au Temps des Chimères

dim 26/03/2017 - 23:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Escargot Sprint, qu'est-ce que c'est ?

Contre l'ennui elle prend l'escargot par les cornes

Une Rosièroise, maman et passionnée de jeux de société, a décidé d'en créer un : il s'appelle Escargot sprint.

« Si tu t’ennuies, invente un jeu », c’est un peu la devise de Valérie Clément (Rosières, 38 ans), assistante maternelle de profession.
Cette jeune femme, pleine d’une énergie communicative, vient de mettre au point un nouveau jeu de société Escargot sprint (« bel oxymore » aurait dit le cultissime Maître Capello des Jeux de 20 heures) : « Depuis que je suis enfant, je suis passionnée de jeu. Nous jouions souvent avec mes parents, surtout aux jeux de société, se souvient la conceptrice autodidacte, puis maman à mon tour, j’ai poussé la porte de la ludothèque de Brives-Charensac il y a une dizaine d’années et le goût du jeu est revenu, une passion que je partage également largement avec mes enfants. »

Du lombric à l'escargot
Passionnée, férue, inconditionnelle… Quel qualificatif suffit à définir fidèlement l’engouement de Valérie Clément pour les jeux de société ? Elle qui a aussi créé une chaîne Youtube, ainsi que le blog Tartenpionne.
L’idée du jeu date d’il y a un an. La légende raconte que Valérie Clément était sur son balcon à observer des lombrics… « Il pleut, ils avancent ; il ne pleut plus, ils n'avancent plus ! »
Mais les lombrics c’est pas très ludique dans l’inconscient collectif. Pourquoi pas plutôt prendre les escargots qui rencontrent les mêmes problèmes moteurs ? En effet, quel meilleur ami des enfants que ce sympathique gastéropode ?

Batterie de tests
Le personnage central était trouvé, il ne restait plus qu’à inventer des règles, des supports… Se faire aussi une raison quant au peu d’enthousiasme alentour : « on parle souvent du parti pris familial, eh bien moi ce n’est pas le cas », plaisante Valérie Clément.
Voilà donc plusieurs mois qu’elle revient régulièrement à la ludothèque pour solliciter l’aide des enfants. Accueillie à bras ouverts par l'association Pont des Ludes, qui gère la ludothèque communautaire, elle peut ainsi tester et améliorer sans cesse son invention, l’ergonomie, la durée, le ressenti des joueurs, les règles, etc.
Une création qui intègre aussi des concepts issus des jeux vidéos, avec notamment un point de sauvegarde, un univers que Valérie Clément a bien connu durant son adolescence et en tant que jeune adulte.

Concours en vue d'être éditée
Pour l’heure, la meilleure indication quant aux chances de ce jeu de figurer dans la hotte du père Noël, c’est l’intérêt qu'il suscite chez les enfants. Ilham et Shaines (Ceyssac, 8 ans et 10 ans) sont deux sœurs qui ont testé Escargot sprint ce samedi 25 mars à la ludothèque brivoise : « c’est bien, pas dur et on s’embête pas ! » Le concept fonctionne, les fillettes enchaînent les parties et ont vite intégré comment en faire baver à l’escargot adverse.
Valérie Clément s’est inscrite à deux concours, en vue d'être éditée : Paris est ludique (fin juin) et le Festival international ludique de Parthenay (fin juillet).
Escargot sprint semble parti à temps pour y arriver à point.

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire