Éoliennes à St-Jean-de-Nay : l'agglo soutient le projet... modifié

mer 09/10/2019 - 01:03 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:59

"L'éolien, c'est une question très clivante selon l'angle sous lequel on se place, qu'il soit celui des énergies renouvelables, de la biodiversité, des recettes fiscales ou des contraintes pour l'habitat", a déclaré en préambule Willy Guieau, rapporteur du projet et vice-président de l'agglomération du Puy-en-Velay en charge de la transition énergétique.
"J'ai lu tout et son contraire sur ce sujet", a-t-il ajouté, après avoir précisé que les services préfectoraux ont sollicité l'avis de l'agglomération du Puy, conformément au code de l'environnement.
"Ce projet est porté par la commune et l'agglo soutient ses communes"
C'est ainsi qu'a tranché la question d'emblée le Président de la collectivité Michel Joubert, quand Willy Guieau développait un autre argument : "l'agglomération s'est engagée dans une politique volontariste de développement des énergies renouvelables et ce projet s'inscrit parfaitement dans cette tendance".
Le vice-président de l'agglo du Puy en charge de la transition énergétique a tout de même souhaité apporter une modification avant que la délibération ne soit soumise au vote. Là où il était stipulé "une attention particulière devra être portée à la protection des paysages", il a demandé à ce que soit ajouté "et des habitants".
----Il faudra la collaboration d'autres acteurs pour que cette proposition voit le jour, principalement la société Boralex.-----Et si les habitants bénéficiaient de retombées économiques des éoliennes ?
Autre suggestion de l'élu ponot : que la population puisse participer pour bénéficier elle aussi de retombées économiques. Il s'agirait d'un mécanisme participatif permettant aux habitants le souhaitant de devenir pleinement actionnaires du parc (une société à part, branche de Boralex, sera créée si le projet éolien va à son terme). "Ce serait une société citoyenne ouverte aux habitants, aux collectivités et même aux entreprises du secteur", nous confie l'élu.
Le porteur du projet éolien à Saint-Jean-de-Nay, l'entreprise Boralex, resterait actionnaire majoritaire mais les particuliers ayant décidé de prendre des actions pourraient bénéficier, chaque année, de dividendes. Un moyen de devenir acteurs du projet et de bénéficier de ressources, "pour que les habitants s'impliquent dans le projet", ponctue Willy Guieau.
Obtenir l'adhésion des habitants sera l'un des principaux enjeux
Et rien n'est moins sûr pour l'instant. Il faudra attendre les conclusions de l'enquête publique, initiée le 16 septembre et jusqu'au 19 octobre. Une association (Regards de la Durande) a d'ailleurs déjà très clairement manifesté son opposition au projet, même si la société Boralex a tempéré les inquiétudes exprimées
Des inquiétudes qui gagnent même la majorité : Catherine Chalaye, élue du Puy, demande si on peut ajouter dans la délibération des contraintes pour être certain que le village et les habitants soient protégés. "La loi dit déjà 500 mètres", a sobrement répondu Willy Guieau.
----Cliquez ici pour découvrir les documents du dossier de l'enquête publique-----"Avoir des éoliennes sur son territoire, c'est prendre conscience de notre consommation électrique"
Le conseiller d'opposition Laurent Johanny a apprécié l'ajout proposé car "c'est l'une des principales réserves : on craint que la société ne vienne capter des ressources qui doivent revenir aux habitants". Il a également relevé qu'"avoir des éoliennes sur son territoire, c'est prendre conscience de notre consommation électrique".
Jean-Marie Badiou, le maire de la commune, a pris la parole en dernier. "On veut lutter contre le réchauffement climatique et je vous rappelle que l'on consomme en huit mois ce que la planète offre en douze", a-t-il lancé. Rappelant que "le développement éolien est créateur de richesses", il a assuré qu'il faisait "confiance à l'Etat pour mener l'enquête publique comme il le faut", avant de conclure : "si le projet va à son terme, ce ne sera pas une victoire, si ce n'est pas le cas, ce ne sera pas une défaite non plus".
L'agglo du Puy a validé la délibération, en ayant apporté les modifications évoquées ci-dessus, avec une opposition et deux abstentions.
Maxime Pitavy

- Photo montage @ DR Boralex -

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire