Entrées de ville : une nouvelle fresque Bd Gambetta

ven 25/01/2019 - 11:16 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Jamais deux sans trois ! Après les fresques du Faubourg-Saint-Jean et du Boulevard de la République, c'est Boulevard Gambetta que la municipalité vellave a décidé de mettre en lumière un ouveau trompe l'oeil.
Les entrées de ville sont considérées comme des étendards du patrimoine vellave et dans le cadre de la mise en valeur du patrimoine, après l’éclairage de la commanderie, de l’école Michelet et de la façade de l’église Saint-Laurent à Noël, l’éclairage du tribunal de commerce est prévue pour 2019, en complément donc de cette nouvelle entrée de ville, comme l'a annoncé le maire Michel Chapuis lors de la cérémonie des voeux vendredi dernier.

Les trois monuments du Puy dans la perspective de ce mur
"On aura une nouvelle entrée de ville en arrivant d'Espaly, depuis le boulevard Gambetta", nous expliquait l'édile au terme de la cérémonie, avant de développer la réflexion de son équipe municipale : "on avait repéré un grand mur, qui était laid, et dans la perspective de ce mur, on voit les trois beaux monuments du Puy donc après avoir contacté les propriétaires de cete façade, on a décidé d'y faire une fois de plus une très jolie fresque car celles que l'on a déjà installé participent à l'embellissement de la ville et caractérisent nos entrées de ville".

"Cette fois-ci, ce ne sera pas du côté de Saint-Jacques", mais de Lafayette
Cette fresque sera donc à l'effigie du marquis de Lafayette. "On garde le côté local mais cette fois-ci, ce ne sera pas du côté de Saint-Jacques", souffle Michel Chapuis, alors que la fresque du Bd de la République y fait référence, avec des montgolfières en forme de coquilles Saint-Jacques (celle de Saint-Jean évoque le Roi de l'Oiseau, bien qu'elle comprend également quelques pèlerins).
Il faut dire que la Ville du Puy mise gros sur Saint-Jacques avec des événements comme le Trail du Saint-Jacques, le Festival des Nuits de Saint Jacques, des produits touristiques comme les navettes de Compostel'bus, ou encore des œuvres d’art contemporaines, comme la création d’une statue de pèlerin en bronze place du Plot. C'est donc autour du général Lafayette cette fois, "personnage central pour toute la Haute-Loire".

Un intérêt stratégique
Pour la municipalité, ces entrées de ville sont un enjeu important à la fois pour le tourisme, l'économie, mais aussi le cadre des vie des habitants du bassin du Puy : "à partir du moment où on arrive à les soigner, en fait inconsciemment, les gens ont l'impression d'arriver sur un territoire qui est entretenu, qui est très propre, qui est joli et qui invite à s'arrêter et à se poser", souligne le maire du Puy.
"Hormis le fait que c'est intéressant pour les touristes, je pense que pour tous les habitants, avoir une ville qui soit belle, qui soit entretenue avec de l'Art dans la rue, c'est un plus", conclut Michel Chapuis.

"Pourquoi tant d'uniformité ? On pourrait montrer la diversité culturelle de la ville"
Joint par téléphone, le conseiller municipal d'opposition Laurent Johanny déplore : "on a maintenant l'habitude de découvrir ce genre de chose exposée comme ça, sans débat préalable en conseil municipal". Il se demande pourquoi on ne laisse pas un peu de place à l'art contemporain, comme il l'avait proposé en conseil municipal, "en réhabilitant des friches urbaines que l'on pourrait ouvrir à des artistes contemporains et locaux".
Enfin Laurent Johanny s'interroge : "pourquoi tant d'uniformité ? On pourrait montrer la diversité culturelle de la ville à travers des fresques qui ne se ressemblent pas et donner l'image d'une ville active et vivante". 

La fresque du Bd Gambetta devrait être confiée aux Ateliers Fresco, qui avaient déjà pris en charge les deux précédentes réalisations au Puy. Si le prix du chantier à venir n'a pas été communiqué, rappelons à titre de comparaison que la fresque de la République était évaluée à environ 90 000 €.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire