Enlèvement et séquestration au Chambon : un prévenu aux abonnés absents

mer 30/09/2015 - 01:10 , Mise à jour le 30/09/2015 à 01:10

Des vols, un enlèvement avec séquestration... C'est ce qui est reproché à un homme de 26 ans. Il ne s'était pas présenté lors de la première audience du 12 juin 2012. Il avait été condamné, par contumace, à 18 mois d'emprisonnement avec mandat d'arrêt. En fuite, il a finalement été retrouvé. En apprenant sa peine, il a choisi de faire opposition au jugement et a été convoqué ce mardi 29 septembre 2015, quatre ans après les faits. Une nouvelle fois aux abonnés absents, il écope définitivement de la peine prononcée en 2012.

Rappel des faits
Ce 12 juin 2012, devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay, il avait été bien difficile de déterminer avec précision ce qu'il s'était passé à cause de l'absence d'un des deux comparses et de la victime. Traumatisée, elle n'avait pu se déplacer, ce qui semble toujours être le cas d'après son avocate, Me Edwina Gustin.

La victime aurait proposé aux deux prévenus un marché d'ordinateurs portables provenant de chez Air France. Ce qui est tout à fait légal. Il travaillait précédemment dans une société chargée de recycler des ordinateurs. Il s'était laissé entendre dire qu'Air France devait renouveler son matériel informatique, il leur avait proposé d'obtenir une palette de marchandise. Alors qu'il s'est rendu à Toulouse pour négocier avec son ancien employeur. Les deux " clients " se sont impatientés. Ils prétendent avoir avancé 4 000 euros. Impossible de savoir s'ils avaient versé l'argent, ou non, mais ils ont menacé de s'en prendre à la mère de la victime.

Une nuit sous les coups
La situation dégénère rapidement, ils enlèvent et séquestrent l'homme sur la commune du Chambon-sur-Lignon. La victime reste une nuit sous les coups et sous la menace d'un couteau. Elle dit avoir été obligée de donner son ordinateur, son téléphone, sa voiture ainsi que 500 euros. 
Le prévenu de 26 ans, absent des audiences, a été arrêté au volant du véhicule en question à Saint-Jean-Lachalm sans permis. Le matériel et le couteau ont été retrouvés dans son logement. Il a disculpé son ami dans sa déposition. Ce dernier a néanmoins écopé de 15 mois d'emprisonnement dont huit avec sursis et une mise à l'épreuve de deux ans.

E.J. et M.P.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire