Energies : une hausse de tarif qui fait parler d'elle

lun 21/02/2022 - 08:00 , Mise à jour le 21/02/2022 à 08:00

Durant ce mois de février 2022, de nouvelles mesures sont prises concernant l'énergie (le gaz et l'électricité), et des baisses de tarif sont prévues dans certaines stations Total en France.

Ces sujets font beaucoup parler d'eux ces derniers temps, en raison des nombreuses contestations et inquiétudes qui les ont suivi. 

Par Inès Farineau-Reynaud

Après avoir figé le tarif réglementé du gaz, en octobre dernier, le gouvernement limite la hausse du tarif réglementé de l’électricité à 4 % ce mois de février.

Ce changement peut être considérée comme un moindre mal pour la facture d’électricité des consommateurs en ces temps d’explosion des prix de marché. Mais tous ne sont pas logés à la même enseigne face à cette hausse de 4 %. En effet bien que la hausse soit limitée à l’électricité, les messages de consommateurs constatant une augmentation supérieure commencent à nous arriver. Ces 4 % TTC sont en effet une moyenne qui regroupe tous les tarifs réglementés.

En l’occurrence, les très nombreux consommateurs qui sont au tarif de base sont les plus mal traités. Ils sont impactés bien au-delà de 4 %. Pour une consommation dite « moyenne », la facture d’électricité augmente de 6,7 % en 3 kVA, de 9,2 % en 6 kVA et de 7,8 % en 9 kVA. Mais les bénéficiaires de cette hausse moyenne de 4 % sont les clients d’EDF en option Tempo.
En effet cela entraine pour eux une forte baisse de tarifs, de presque 20 % ! Cette chute des prix va surtout profiter aux professionnels qui sont encore au tarif réglementé.

Les conséquences de cette hausse

Les messages de consommateurs cherchant désespérément une offre de gaz ou d’électricité compétitive continuent à affluer à. Malgré tout depuis 2021, UFC Que Choisir ne cesse de répeter: "cette recherche est inutile tant que les prix de gros du gaz et de l’électricité restent à des niveaux exorbitants sur le marché européen".

Après une forte baisse, les kilowattheures sont désormais à des niveaux record jamais atteints depuis l'économie mondiale a été touchée par le virus. Les raisons d’un tel emballement sont elles aussi en partie liées à l’épidémie. Cela est dû à un fort rebond économique qui s'est produit partout à la fois et a mécaniquement fait grimper la demande mondiale de gaz naturel, ce qui a fait grimper le prix du gaz naturel. Les stocks sont également très bas en Europe en raison du froid de l'hiver dernier et sont actuellement en cours de reconstitution. Aussi, la production d'électricité en Europe repose de plus en plus sur le gaz naturel au détriment du charbon très polluant.

En ce qui concerne l'électricité, malheureusement, les factures de chauffage augmentent également en hiver. Afin de limiter sa croissance, tous les petits gestes sont importants, ce qui peut concerner la surconsommation ainsi que l'environnement. 

Une nouvelle réconfortante concernant les prix du carburant

"Les zones rurales ont parfois du bon"  nous dit UFC Que Choisir. Total démarre pour une durée de trois mois (du 14 février au 15 mai 2022), son opération "Remise de 10 centimes par litre de carburant acheté", dans environ 1 100 de ses stations-services de l'Hexagone, situées en zones rurales de moins de 6 000 habitants - et sur les axes qui relient ces communes entre elles.

Si vous désirez jeter un coup d'oeil sur les stations concernées, vous pouvez cliquer sur le lien ci dessous:

https://cloud.ufc-quechoisir.org/index.php/s/Qdp6Q6rA8IgHMCz#pdfviewer

Sur son site officiel, TotalEnergies n'hésite pas à qualifier cette opération "d'action de solidarité"

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés