Emmanuel Macron candidat : un Ponot en coulisses

Par Annabel Walker ven 04/03/2022 - 15:30 , Mise à jour le 04/03/2022 à 15:30

Grégoire Potton est le coordinateur des campagnes présidentielle et législative de la République en Marche. Portrait.

Il a mis fin au faux suspense. Emmanuel Macron est bien candidat à sa réélection. Il écrit aux Français dans un texte court, ce vendredi 4 mars 2022, dans la presse quotidienne régionale. Education et santé sont mis en avant. Depuis cet été, le Ponot Grégoire Potton est le coordinateur des campagnes présidentielle et législative de la République en Marche. Le jeune juriste issu des rangs socialistes était déjà une cheville ouvrière de la campagne d’Emmanuel Macron lors de la dernière présidentielle. Son parcours.

Grégoire Potton est né au Puy-en-Velay il y a 32 ans. Après ses années lycée à Charles et Adrien Dupuy, ce joueur de foot du FC Espaly Saint-Marcel entame un cursus de droit à Saint-Étienne avec l’objectif, à plus ou moins long terme, de devenir avocat au Puy. Après avoir décroché un diplôme de droit international et d'économie à l'université Panthéon-Assas à Paris, il enchaîne les stages et expériences professionnelles diverses, notamment à la Cour des comptes et en cabinet d’avocat.
Pendant la campagne des primaires pour désigner le candidat de la gauche à la présidentielle en 2011, il commence à s’investir au sein du Parti Socialiste, du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) et dans différentes associations. L’année suivante, il devient l’un des responsables des jeunes socialistes à Paris.

Chef de cabinet ministériel à 24 ans

Il gravit un échelon supplémentaire en 2013 en devenant collaborateur parlementaire à l’Assemblée nationale, d’abord avec Émeric Bréhier, député de Seine-et-Marne, puis avec Thierry Mandon alors député de la neuvième circonscription de l'Essonne. En 2014, pour l'élection municipale du Puy-en-Velay, son nom figure également sur la liste « Le Puy en avant », menée par Laurent Johanny (alors PS). Il avait confié un peu plus tard à Zoomdici.fr qu’il envisageait devenir élu à l’époque mais que ce n'était plus le cas. 

Début juin 2014, Thierry Mandon, également porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale, est nommé ministre à la réforme de l’État et à la simplification. Grégoire Potton devient son chef de cabinet. Il doit gérer le budget du ministère, le recrutement des collaborateurs et du personnel, l’agenda du Ministre, la répartition du travail et l’articulation avec les autres ministères. Quand Thierry Mandon passe ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, il conserve Grégoire Potton comme chef de cabinet, un poste qu’il occupera donc deux ans et demi.

Un des premiers supporters d'Emmanuel Macron

« Consterné par le fonctionnement de la machine PS » et « choqué par la proposition du président François Hollande concernant la déchéance de nationalité », Grégoire Potton fait partie des premiers à rallier Emmanuel Macron dans sa course à l’Elysée. Il devient directeur général d’En Marche puis trésorier, puis directeur général après l’élection victorieuse le 7 mai 2017. Le Ponot devient aussi co-directeur de la campagne pour les législatives d’alors et membre bureau exécutif du parti. Il en sera le trésorier jusqu’en septembre 2019.

Il dirige le Red Star FC pendant deux ans

En novembre 2017, la direction du club historique de foot de Paris, le Red Star FC, lui propose de devenir son Directeur général avec pour objectif la montée en Ligue 1 en 2024. Mais à l’automne 2019, Grégoire Potton met fin à cette aventure footballistique pour s’envoler pour l’Afrique du Sud afin de suivre sa compagne qui y avait trouvé une opportunité professionnelle. Il devient alors directeur général de la Chambre européenne de commerce et d’industrie en Afrique Australe. En Afrique du Sud, il voit croître sa préoccupation pour la préservation de l’environnement. Il sert également de tuteur à trois jeunes :

 

Retour en France. Le 28 juillet 2020, Grégoire Potton est nommé directeur de cabinet d’Elisabeth Moréno, la nouvelle ministre chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances. Celui qui avait déjà été chef de cabinet dans deux ministères pour un total de deux ans et demi, avait décrit l’expérience de chef de cabinet ministériel et de directeur général d’En Marche comme éprouvante, au détriment de la vie privée et de la santé. Il était visiblement prêt à retrouver ce rythme effréné.
En août 2021, le Ponot est appelé au poste de coordinateur des campagnes présidentielle et législative de la République en Marche. 
 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire