Tous

Vorey

Embarcadère de Vorey : l'Agglo du Puy quitte le navire

ven 20/07/2018 - 13:23 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

En 2012, la communauté de communes de l'Emblavez, qui rencontrait alors des difficultés financières, avait offert en héritage le fonctionnement de l'Embarcadère à la mairie, avec en prime une aide compensatoire de 30 000€ par an, pour un budget total de 55 000€, soit 25 000€ de reste à charge pour la commune. Suite à l'absorption en 2017 de la communauté de communes de l'Emblavez, la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay, nouvelle propriétaire des murs, assurait le financement du prêt et les travaux de mise aux normes.

Jusqu'à présent en tout cas, puisqu'elle a jugé, au vu du nombre de places limité à 240 au lieu de 500, que l'Embarcadère avait finalement une vocation communale plus qu'intercommunale. C'est donc la Ville de Vorey-sur-Arzon qui devrait être en charge de la gestion du lieu à compter du 1er janvier 2019, et ainsi se verra confier le remboursement de l'emprunt, soit un peu moins de 200 000€. De quoi alourdir un peu plus la dette de la Ville estimée à 2,7 millions d'euros. 
----Une association pour soutenir l'Embarcadère
Les statuts viennent tout juste d'être déposés. L'association La Barque, présidée par Ramun Wydauw, aura pour vocation de soutenir et d'animer l'Embarcadère avec la création d'une école de théâtre -- et pourquoi pas à l'avenir d'une école de chant -- de le faire connaître et de favoriser son rayonnement sur tout le territoire. L'association envisage également un projet de gestion en partenariat avec la mairie.-----"J'espère que l'Agglo sera à l'écoute"
"Ce n'est pas de gaieté de coeur qu'on se voit confier cette charge", lance Cécile Gallien, maire de Vorey (LREM), qui espère pouvoir engager des discussions avec l'Agglo du Puy dès la rentrée, concernant des compensations. Et déjà Cécile Gallien fait entendre ses ambitions : "Nous souhaitons que l'Agglo puisse couvrir la totalité des frais de fonctionnement". Des frais qui ont été revus à la hausse, soit 60 000€. Une négociation que l'édile sait d'avance compliquée : "j'espère que l'Agglo sera à l'écoute et raisonnable dans l'aide qu'elle nous attribuera."
La place de la culture en milieu rural
L'Embarcadère accueille 6 500 personnes, tout public compris, et présente jusqu'à 25 spectacles par an. "Nous avons fait progresser ce lieu avec un budget moindre par rapport à celui de la communauté de communes qui était de 100 000€. Nous accueillons des artistes de renommée internationale, des résidences pour la création de spectacles, etc. En milieu rural, ça pèse", explique Cécile Gallien. Elle estime d'ailleurs que la question de la place de la culture en milieu rural "n'est pas posée, elle n'est pas débattue. Je trouve que l'on passe à côté de quelque chose en termes d'égalité d'accès à la culture pour tous les citoyens."
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire