Elargissement des mesures de restrictions à tout le territoire

Par G.Pa mer 31/03/2021 - 20:03 , Mise à jour le 31/03/2021 à 20:03

Lors d'une prise de parole, le président de la République a annoncé, ce 31 mars, ce que la plupart redoutaient : l'élargissement des mesures en Haute-Loire comme sur l'ensemble du territoire.

"Un an où nous avons tenu, je vous l'avais dit dès le début, nous allions vivre avec le virus..." C'est avec cette introduction qu'Emmanuel Macron a posé le décor poursuivant : "Nous avons opté depuis le début de cette année 2021 pour une réponse qui visait à freiner l'épidémie sans nous confiner... nous avons tout fait pour retarder ces mesures... et parlant des variants "c'est une une épidémie dans l'épidémie".

Fermeture de certains commerces en Haute-Loire

Les mesures prises dans 19 départements depuis le 15 mars sont étendues à l’ensemble du territoire pour quatre semaines à partir de ce samedi 3 avril au soir avec le maintien d'un couvre feu à 19 heures, l’interdiction de se déplacer à plus de 10 km de son domicile sauf motif impérieux (mais une tolérance sera observée jusqu’à lundi inclus pour ceux qui veulent changer de Région pour passer le confinement ailleurs) ainsi que la fermeture de certains commerces.

    les commerces ouverts lors des deux premiers confinements,
    les librairies,
    les disquaires,
    les salons de coiffure,
    les magasins de bricolage,
    les magasins de plantes et de fleurs,
    les chocolatiers,
    les cordonniers,
    les concessions automobiles sur prise de rendez-vous,
    les visites de biens immobiliers.

Les commerces situés dans les centres commerciaux qui étaient fermés le resteront. Les marchés mixtes en extérieur restent ouverts.

 

Pour les commerces fermés, le click & collect reste une possibilité sauf pour ceux situés dans les centres commerciaux.

Les commerces fermés administrativement bénéficieront du fonds de solidarité dans sa version renforcée avec un droit d’option pouvant aller jusqu’à :

    10 000 euros par mois,
    ou 20% du chiffre d’affaires plafonné à 200 000 euros. 

Pour ceux dont le chiffre d’affaires serait supérieur à 1 million d’euros par mois, ils bénéficieront du dispositif de prise en charge des coûts fixes à hauteur de :

    70% pour les entreprises de plus de 50 salariés,
    90% pour les entreprises de moins de 50 salariés.

L’activité partielle prise en charge à 100% sera appliquée pour les salariés de ces commerces ainsi que l’exonération de cotisations sociales.   

Ces commerces pourront également bénéficier d’une aide de 500 euros pour couvrir une partie des frais qu’ils pourraient engager pour se numériser et vendre à distance.
 

 

Crèches, écoles, collèges et lycées fermés pendant trois semaines

« Le calendrier scolaire sera adapté », a annoncé Emmanuel Macron.
• Du mardi 6 au vendredi 9 avril, les cours auront lieu en distanciel pour tous les élèves (seuls les enfants de personnels soignants seront accueillis).
• Du samedi 10 au lundi 25 avril, les vacances scolaires de printemps se dérouleront pour tout le monde sur les mêmes dates (ces dates étaient déjà celles en vigueur dans l'académie de Clermont-Ferrand donc pas de changement).
• A partir du 26 avril, les élèves de maternelle et d'élémentaire pourront retourner en présentiel. Les collégiens et les lycéens continueront les cours en distanciel. Un retour à la normale est prévu pour tous les enfants à partir du 3 mai, au besoin avec des jauges réduites.

Lieux de culture, une réouverture mi-mai ?

Ils sont fermés depuis fin octobre. Les lieux de culture, les bars, les restaurants... Mais quand vont-ils pouvoir rouvrir ?
Emmanuel Macron a esquissé un calendrier : "Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec des règles strictes certains lieux de culture. Nous autoriserons sous conditions l'ouverture de terrasses et nous allons bâtir entre la mi-mai et le début de l'été un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l'événementiel et nos cafés et restaurants",

Un nouveau calendrier vaccinal

La vaccination sera possible à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans, quel que soit leur état de santé, à partir du 16 avril (ainsi qu'aux enseignants, aux personnels des forces de l'ordre et à d'autres professions exposées encore à établir). Viendront ensuite les plus de 50 ans un mois plus tard, soit le 15 mai. A partir de mi-juin, ce sera le tour des moins de 50 ans. « D’ici à la fin de l’été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés », a précisé le chef de l’État.

Le télétravail "systématisé"

Emmanuel Macron a enjoint les salariés et les employeurs à y avoir recours à chaque fois qu'ils le peuvent : "le télétravail sera systématisé et j'appelle tous le employeurs et les télétravailleurs à y avoir recours à chaque fois qu'ils le peuvent". Le scénario d'un "télétravail intégral" et obligatoire pour toutes les entreprises n'est pas privilégié à l'heure actuelle.

Passer de 7 000 à 10 000 lits

Le président a indiqué la mise en place de « renforts supplémentaires » en réanimation pour passer à plus de 10 000 lits « dans les prochains jours » contre 7 600 aujourd'hui.

 

Ce jeudi, le premier ministre Jean Castex s'adressera à l'Assemblée nationale le matin et au Sénat l'après-midi pour préciser le détail de ces mesures.

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

3 commentaires

ce

jeu 01/04/2021 - 22:38

Une année de perdue où l’Etat n’a pas agit ; pas d’augmentation notable de lits de réa, aucune volonté de tester des traitements simples, aéroports sans contrôles efficaces.
Un ECHEC de la politique vaccinale du gouvernement et une grosse faute politique. Comment penser raisonnablement que l’Union Européenne qui échoue a peu près sur tout puisse réussir à mener une campagne de vaccination à l’échelle du continent. Encore une fois, entre l’intérêt de son peuple et la démonstration de son dévouement à l’UE, Macron reste sur sa ligne.
Quant aux vieux moralistes, pour qui nous allons ruiner une génération dans le but de les protéger, la dignité voudrait qu’il baisse les yeux et se taisent lorsqu’ils voient un masque mal positionné ou des gens qui essayent tout simplement de mettre un peu de vie dans leur existence. Si le monde leur semble dangereux, ils peuvent toujours rester confiné chez eux et arrêter de réprimander ou pire de dénoncer leurs voisins.

he

jeu 01/04/2021 - 08:43

statistiques paradoxales : le 24 mars un grand média national plaçait la Haute Loire dans les bons élèves sur la vaccination (12 % en 43 contre 9,5 % en France) ; aujourd'hui on lit que la Haute Loire a un taux de décès très élevé.
Pour les distanciation physique elles sont peu respectées ; voir par exemple sur les terrains boulistes ou pétanqueurs (donc population à risques) sans masque, qui crachent au sol où roulent les boules. et il y a en d'autres situations identiques.

lo

mer 31/03/2021 - 22:01

Ça fait un moment que ça nous pendez au nez étant donné le manque de civisme et l'irresponsabilité de bon nombre d'énergumènes qui n'ont toujours pas compris ou ne veulent pas croire à la dangerosité du virus !! Aucun respect pour les soignants qui se démènent pour sauver les personnes contaminées !! Quand on voit des jeunes et moins jeunes le masque sous le nez voire sans masque déambuler comme si de rien n'était, et vous envoyer sur les roses (pour être polie) si vous les invitez poliment à y remédier, rien d'étonnant que des restrictions plus sévères soient décidées et c'est cette minorité-là qui rouspète en premier et qui fait payer leur inconscience et leur débilité aux autres. LAMENTABLE !!