Éducation : appel à la grève ce mardi

Par A.Wa lun 25/01/2021 - 07:46 , Mise à jour le 25/01/2021 à 07:46

L’UNSA 43 appelle les enseignants à faire grève ce mardi 26 janvier en Haute-Loire. Pour le syndicat, on déshabille les collèges et lycées pour habiller les écoles primaires. Près de 54 postes doivent être supprimés en Auvergne à la rentrée prochaine dans le second degré alors que de nombreuses classes sont déjà à 30 en collège et 35 en lycée. L’UNSA dénonce aussi une revalorisation salariale qui exclut 70% des enseignants. Il s’inquiète également du transfert de la médecine scolaire au Conseil départemental.

Voici le communiqué du SE-UNSA 43 :

"Le 26 janvier : exprimons la réalité de l’Ecole et demandons une politique ambitieuse pour les personnels et les élèves. Le SE-UNSA de la Haute Loire a pris connaissance des importantes fermetures de postes dans le second degré sur l’académie de Clermont-Ferrand. Près de 54 postes seront supprimés qui s’ajoutent aux dizaines de fermetures déjà effectuées les années passées. Alors que des classes dépassent les 30 élèves en collèges et les 35 en lycées, ces nouveaux retraits sont inacceptables. Les créations de postes dans le premier degré se font au détriment des élèves de collège par redéploiement des postes.
De la même manière que la « revalorisation historique » de Jean Michel Blanquer, qui n’exclut pas moins de 70% des enseignants, le soi-disant effort inédit de la Nation envers l’Education concernant cette carte scolaire 2021 n’est qu’un exercice de communication visant à masquer une réalité tout autre.
Dans un contexte propice au creusement des inégalités entre les élèves, et après un confinement dont nous commençons à mesurer les effets sur les élèves les plus fragiles, il est temps de demander un budget à la hauteur d’une scolarité réussie pour tous les élèves. Cette école ambitieuse passe par :
- Des effectifs par classe allégés partout sur le territoire en arrêtant les suppressions de postes, la création de postes spécialisés en nombre suffisant, de dispositifs spécifiques d’accompagnement des élèves en situation de handicap, de remplaçants en nombre suffisant
- Des personnels mieux reconnus
- Une formation initiale et continue ambitieuse.
La dotation allouée ne permettra pas de satisfaire tous ces objectifs pourtant indispensables à tous les étages et sur tout le territoire. Les nombreuses attentes au niveau de la direction d’école n’ont pas reçu de réponse satisfaisante.
Le transfert de la médecine scolaire au Conseil départemental est aussi une forte source d’inquiétude quand on connait le nombre important de cas d’enfants en souffrance dans les classes.
Au-delà de la revalorisation salariale du métier et de l’amélioration des conditions de travail, c’est également de soutien que les enseignants ont besoin.
Pour ces raisons le SE UNSA appelle à cesser le travail dans le cadre intersyndical le 26 janvier. Mobilisons-nous pour demander une politique ambitieuse pour l’Ecole. Investir dans l’école, c’est investir dans la Nation et son avenir.
"

De son côté, le Snuipp 43, syndicat des écoles primaires, appelle les enseignants du premier degré à manifester ce mardi : voir son communiqué

 

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

st

mar 26/01/2021 - 06:36

L'UNSA appelle à la grève ???? Ces rois du consensus mou ?Il faut vraiment que ça aille mal.