Douze voitures à pédales au départ de Saint-Vincent

dim 29/07/2018 - 13:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Pas de bruit de moteur, juste le souffle des coureurs qui après 30 minutes d'effort s'intensifie. Hier, samedi 28 juillet, le comité des fêtes de Saint-Vincent présidé par Bernard Souton, et la Fédération française des clubs de voitures à pédales (FFCVP), réprésentée par Cédric Perrot-Audet ; organisaient la 12e manche du Championnat de France de voitures à pédales.

Douze participants, venus de Normandie, du Jura, de Clermont-Ferrand entre autres, ont pris le départ à bord de leur voiturette qu'ils ont fabriqué eux-mêmes, selon leur inspiration : Tigrou, Pharaon, Brasilia, VapObélix, Winnie l'Ourson, Speedy Gonzalès etc. Le principe ? Sur une boucle de 600m, ils devaient effectuer le plus de tours en 2h. Les notes attribuées à l'esthétisme du véhicule et du stand, complètent le tableau final.
Un défi sportif
Bien sûr, pour les spectacteurs, l'exercice prête sourire. Mais aussi ludique soit l'aspect de cette course, elle engage un réel effort physique. Sur les 600m du parcours de Saint-Vincent, une seule difficulté à noter, une jolie pente dans une rue étroite. A la sortie de celle-ci, les coureurs les moins chevronnés peinaient à donner un énième coup de pédalepour faire avancer leur voiturette. Il fallait avoir une sacrée endurance pour tenir les deux heures de course. Certaines "écuries" jouaient en équipe sous forme de relais, ce qui est autorisé par le réglement.
S.Ma

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire