Deux lauréats remportent le Grand Trail du Saint-Jacques main dans la main

dim 14/06/2015 - 02:06 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

Pour la 4ème édition du Grand Trail du Saint-Jacques, les organisateurs ont apporté d’importantes modifications dans le tracé pour "donner une spécificité plus trail à l’ensemble de la course", justifie Romain Houzé, directeur de la société Extra, prestataire de coordination sportive.

Un parcours plus technique
Les différents parcours ont été remodelés à 80% par rapport à l’an passé avec un dénivelé beaucoup plus important. Ainsi, "la traversé des gorges de la Seuge, des gorges de l’Allier, le passage dans les gorges du Rouchoux, près de Saint-Privat, la montée sur le Devès constituent les principaux changements", détaille Romain Houzé. "On a voulu donner un aspect beaucoup plus trail, beaucoup plus nature à cette manifestation", commente-t-il encore.

1700 participants seulement
Déplacée au mois de juin en lieu et place du mois de septembre, cette course pédestre n’a pas connu le succès des précédentes. En 2014, 2700 personnes avaient participé. Ce samedi matin 13 juin 2015, à 9h, 1700 participants seulement se sont élancés soit de Saugues pour le Grand Trail du Saint-Jacques (70km), soit de Monistrol d’Allier pour le Trail du Gévaudan (48km), soit de Saint-Privas d’Allier pour la Via Podiensi (32km) ou enfin de Saint-Christophe sur Dolaizon pour les Chibottes (15km). Y compris les marcheurs qui, de leur côté, ont pu s’adonner au plaisir d’une randonnée pédestre longue de 24 km.
Les organisateurs enregistrent donc une baisse conséquente cette année par rapport à 2014 (-1000). "C’est dû principalement au changement de date, car les gens n’ont pas forcément encore pris connaissance du changement et il faut bien au minimum deux ans pour changer une date au calendrier", tempère Romain Houzé.

Deux vainqueurs franchissent l'arche d'arrivée main dans la main
Florian Racinet, 43 ans (Ain), déjà vainqueur en 2012, et Fabrice Couchoud, 40 ans (Loire) franchissent la ligne d’arrivée la main dans la main, après 6:36:46 d’efforts et 70km avalés et devant un public clairsemé. "Le parcours était sympa, moins monotone, avec des parties où ça piquait parfois et des parties roulantes, avec plus de chemins, plus de forêts, avec des endroits que l’on ne connaissait pas et des chemins apparemment tracés par les organisateurs eux-mêmes", apprécient les deux lauréats.
Revenant de l’arrière, Fabrice Couchoud rejoint son adversaire et "ensemble [ils] font un petit bout de chemin", avant de "décider à trois kilomètres seulement de l’arrivée de finir main dans la main", relatent les deux animateurs de la course. "C’est l’esprit trail par excellence et on avait aucun intérêt à finir séparément", se félicitent-ils encore.

"Je veux aller voir ce que c’est"
Lauréline Gaussens (Aix-les-Bains) termine 1ère féminine de l’épreuve reine en 7:09:59. "Je ne connaissais pas, donc je me suis dit : je vais aller voir ce que c’est", relate-t-elle. "Je ne suis vraiment pas déçu, car c'est un super parcours, mais les derniers kilomètres m’ont cassé les jambes : que de la relance, que de petites montées", poursuit-elle. Mais, "on a eu le soleil avec nous, c’est du trail, ce n’est que du bonheur quand c’est comme ça", s’enthousiasme-t-elle enfin.

G.D.

Les classements :

Chibottes 15km

Via Podensis 34 km

Gévaudan 48km

70km

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire