Deux élus agressés à l’issu du Conseil Municipal à Saint-Germain-Laprade

, Mise à jour le 11/06/2024 à 06:00

La municipalité saint-germinoise a partagé avec la presse les faits qui sont survenus le vendredi 31 mai devant le fronton de la mairie. Deux élus ont, selon le maire de Saint-Germain-Laprade, été victimes de tirs de projectiles après le conseil municipal. 

Depuis le projet de PLU à Saint-Germain-Laprade, les tensions sont vives et, semblent-ils, de plus en plus intenses. "Dans le cadre de l’enquête publique relative au projet de PLU de la commune, des habitants ont eu la désagréable surprise de découvrir un projet de route, dont l’opportunité est vraiment discutable", partagent des opposants à travers un communiqué de presse. 

Ils dénoncent ensemble, en portant avec eux une pétition lourde de 300 signatures contre le projet, les incohérences du nouveau PLU. "La construction d’une nouvelle route et l’extension des zones constructibles entraîneraient la destruction des espaces naturels, dont une zone boisée qui a déjà été détruite en partie ces dernières années. (...) L’artificialisation de cette zone, qui va complétement à l’encontre des orientations actuelles pour limiter le réchauffement climatique, entraînera la disparition de nouveaux espaces naturels, de forêts et de terres agricoles". 

Ils ajoutent aussi : "La circulation routière génèrera du bruit à l’arrière des maisons actuelles. Et une telle route pourrait favoriser l’augmentation du trafic et la vitesse des véhicules".

Ci-dessous, le communiqué des opposants dans son entièreté ▼

 

"Le climat devenant de plus en plus délétère, j'ai invité les élus et le public à quitter la séance"

C'est dans ce contexte inflammable, où fleurissent banderoles et panneaux revendicatifs dans plusieurs villages de Saint-Germain-Laprade, que s'est tenu le conseil municipal du vendredi 31 mai. Guy Chapelle, maire de la commune, dénonce de son côté le comportement inadapté de certains. "Comme à son habitude, après avoir traité l’ordre du jour, j'ai levé la séance et donné la parole au public qui s’est exprimé durant 45 minutes. Le climat devenant de plus en plus délétère, j'ai invité les élus et le public à quitter la séance".

"Ces faits, qui viennent s’ajouter à d’autres affaires similaires sur le département, nuisent gravement à notre démocratie". Guy Chapelle 

"Au moment de partir, il a reçu un projectile sur son pare-brise"

Il poursuit : "La majorité du public s’est alors rassemblée bruyamment devant le fronton de la mairie. Un 1ᵉʳ élu a quitté la salle et a rejoint son véhicule. Au moment de partir, il a reçu un projectile sur son pare-brise. Peu de temps après, un 2ᵉ élu a été également visé par un projectile, sans l’atteindre". D'après le maire de la commune, les deux élus ont été fortement choqués ainsi que l’ensemble du conseil municipal.

Des plaintes ont été déposées à la Gendarmerie de Saint-Julien-Chapteuil où Guy Chapelle a également été auditionné.

Un rassemblement républicain en soutien aux élus 

Le maire de Saint-Germain-Laprade termine en ces mots : "Face à ces actes violents et inadmissibles, l’ensemble du conseil municipal, l’Association des Maires de France de la Haute-Loire (AMF43) et l’Association des Maires Ruraux de la Haute-Loire (AMRF43), invitent la population et tous les élus altiligériens à un rassemblement républicain en soutien aux élus, le samedi 15 juin à 11h devant la mairie de Saint-Germain-Laprade".

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

6 commentaires

mar 11/06/2024 - 22:27

Pétition signée par 300 personnes, développant des arguments écologistes. Les signataires ont-ils oublié leurs valeurs environnementales en chemin pour les bureaux de vote? Les écologistes toutes listes confondus sont très loin d'avoir obtenus 300 voix sur le bureau de vote de ce quartier.

 

mar 11/06/2024 - 18:37

Nous vivons la décentralisation la plus centralisée de notre histoire.

La loi SRU, venue comme d'hab d'en haut, impose en bas un pourcentage de logements sociaux (20%) pour les communes de plus de 3500 habitants, et ce sans aucune progressivité dans le dispositif, et bien entendu les communes n'étant pas dans les clous sont pénalisées.

C'est comme si, pour un excès de vitesse de 5km/h, l'amende était de 1500€, comme pour un excès de 50km/h.

Et comme les marges budgétaires des collectivités locales, avec la suppression de la taxe d'habitation (non totalement compensée contrairement aux affirmation de l'ex petit prince de la finance) ont été très fortement réduites, les communes n'ont pas d'autres choix.

Je ne partage pas ce PLU, mais j'en comprends certains aspects.

mar 11/06/2024 - 15:50

Cette personne avait vraisemblablement des intentions pacifiques en amenant des œufs avec elle à la réunion. 
C’est bien connu que la violence quel qu’elle soit n’a jamais résolu les problèmes. 
il vaudrait peut-être mieux s’adresser au préfet représentant de l’état qui est responsable de cette loi plutôt qu’au maire. Voilà voilà 

mar 11/06/2024 - 09:27

Tristes de ces violence contre des élus. Mais les instances pseudo démocratiques que sont les enquetes publiques génèrent bien des frustrations. Les élus oublient aussi souvent que le pouvoir ne leur appartient pas. il faut faire évoluer nos institutions pour permettre l'émergence d'une culture du consensus, de la délibération... Or entre Jupiter, LW, certains maire... on a plus l'habitude de voir l'exercice d'un pouvoir centralisé, méprisant...

Par contre je ne parle que de la forme, ici je suis pas sur que les opposants aient raison sur le fond.

mar 11/06/2024 - 09:13

J'ai du mal croire à la supposée position anti ecolo du maire de Saint Germain. Et je n'ai jamais vu ces têtes aux manifs anti 2x2 voies de la N88. Peut-être que le problème est ailleurs... les habitants de Fay critiquent le Plu car M. Chapelle veut se mettre en conformité avec la loi en y construisant le nombre de logements sociaux obligatoires. Et ça : accueillir des familles défavorisées à côté d'eux, ça passe pas.

mar 11/06/2024 - 08:24

Bravo à ces défenseurs(ses) de l'environnement et de la nature. Il y a le même problème puissance 10 000 000 quelques km plus loin. Espérons de la solidarité de leur part.