Deux écrivains altiligériens sortent leur premier livre

jeu 13/08/2020 - 01:59 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

Thierry (coiffeur dans la vie) et Céline (agent à la sécurité sociale) se sont rencontrés il y a quelques mois grâce aux réseaux sociaux, avec comme passion commune la photographie ils se sont rapidement entendus et cela sur de nombreux points. Tous deux amoureux du bassin ponot et d'écriture ils sont entrés en communication à distance par le biais de commentaires sur Instagram, de likes et de messages Facebook.
Sans s'être vus en vrai, Thierry propose alors à Céline de l'accompagner dans l'écriture de son premier roman, Koperta, qui signifie enveloppe en polonais. Après lui avoir proposé une première ébauche, Céline s'est prêtée au jeu et a permis à Thierry de finaliser son livre.

Résumé 
A la mort de sa mère, le personnage principal, Thomas, découvre en héritage une mystérieuse enveloppe qui contient un secret de famille bien gardé. Pour tenter de percer cette dernière confidence, il se rend en Pologne au volant de sa voiture ancienne, comme pour fuir en avant mais son escapade ne le laissera pas indemne. Au fil de l'histoire, Thomas va faire des rencontres qui vont bouleverser sa vie, vie qui ne sera plus jamais la même après son voyage.

Comment vous est venue l'idée d'écrire ?

Thierry : "Cela fait une dizaine d'années que j'écris, et cela à tout moment, le matin avant d'aller au salon, à la pause de midi, le soir aussi. J'adore ça et j'aime mettre mes idées sur papier, dès que j'ai une inspiration je la mets sur le traitement de texte de mon ordinateur."

Céline : "Quand Thierry m'a proposé son manuscrit, j'ai tout de suite accroché car l'histoire du personnage principal m'a ramenée à mon histoire personnelle. Et moi aussi je suis passionnée d'écriture mais plutôt des formats courts, des poèmes, des nouvelles, je n'avais jamais osé franchir le pas de l'histoire plus longue, du roman avant la proposition de Thierry."

Quel a été l'élément déclencheur qui vous a poussé à publier ce livre ?
Thierry :"Il y a un an, j'ai cru que je perdais ma mère et cela m'a fait beaucoup réfléchir. Ma mère étant d'origine polonaise j'ai voulu lui témoigner mon amour et son importance tant qu'elle est toujours là. Le roman n'a rien de l'autobiographie, mais il est vrai que l'on retrouve beaucoup d'éléments personnels dans mon livre."

Céline :"Il y a 3 ans, j'ai perdu ma maman de manière brutale, quand Thierry m'a présenté son histoire j'ai tout de suite vu les similitudes avec ma vie, je voulais lui rendre hommage à travers ce livre. Comme nous le personnage traverse une période charnière de sa vie où malheureusement les parents disparaissent et laissent place à un grand vide, on n'est jamais les mêmes après des épreuves de cette taille."

----Dans les mois à venir, les deux écrivains ont pour objectif de continuer à écrire. Peut-être même une suite à leur premier ouvrage ?-----Quel a été le rôle de chacun dans la rédaction ?
Céline : "Sachant que Thierry avait déjà écrit la trame principale j'ai surtout amené la forme mais aussi ma touche personnelle, mes sentiments, ma vision et cela de manière très franche. Mais avec Thierry on ne s'est jamais pris la tête, on a fini par se rencontrer il y a un mois après plusieurs mois de communications virtuelles et le feeling passe toujours aussi bien."

Thierry : "Céline a vraiment apporté sa patte à ce livre et c'est pour cela qu'on le co-signe aujourd'hui, car en plus des corrections elle a vraiment su transmettre ses émotions tout au long de l'histoire."

Comment avez vous fait pour décrire la Pologne, y êtes vous allés ?
Thierry : "Non, en réalité j'ai essentiellement travaillé par le biais d'internet et des photos de la Pologne qui m'ont permis de découvrir ce pays européen sous un autre angle. Au travers des photos et des recherches j'ai pu découvrir de magnifiques paysages mais aussi le passé ouvrier qui me ramène à mon histoire familiale. J'aimerai bien m'y rendre pour voir les choses en vrai maintenant."

En effet, les grands parents de Thierry Di Biasio, italiens du côté de son père et polonais du côté de sa mère ont immigré en France pour tenter d'obtenir une vie meilleure. A Saint-Etienne, ils ont découvert le dur travail de la mine et le monde ouvrier stéphanois.

L'ouvrage est disponible sur Amazon depuis mardi 11 Août, pour l'instant ils n'ont pas encore approché d'éditeur et ont réalisé tout le travail d'édition de manière indépendante. 
Le lien : Koperta sur Amazon

L.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire