Des pompiers de Haute-Loire à la rescousse de leurs confrères pyrénéens

jeu 14/07/2016 - 16:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Plusieurs incendies dans le sud de la France, attisés par un vent violent, mobilisent les pompiers depuis mercredi. Un incendie a démarré au Barcarès en début d'après-midi mercredi et et s'est propagé jusqu'à Torreilles. Plus de 3 000 vacanciers ont été évacués de campings menacés par les flammes. Le feu a été éteint après avoir brûlé dix hectares de végétation.
Alors qu'ils se rendaient sur le sinistre, dangereux pour les vacanciers, un véhicule de secours a fait plusieurs tonneaux sur une route départementale à Baho. Un pompier d'une quarantaine d'années est décédé dans l'accident, son frère figure parmi les trois autres soldats du feu grièvement blessés. Dans l'Aude, 220 hectares sont partis en fumée mercredi, tandis que dans les Bouches-du-Rhône, à Chateauneuf-les-Martigues, plusieurs centaines de pompiers sont intervenus sur un feu qui a parcouru 150 hectares de végétation.

Du renfort, est-ce un cas de figure fréquent en Haute-Loire ?
Le commandant Christophe Denis, du SDIS 43, est l'officier d'astreinte départemental. Est-on habitués à régulièrement mobiliser des soldats du feu de Haute-Loire pour venir en aide à d'autres pompiers lors d'importants sinistres ? Quelles sont alors les conditions requises ?


Le renfort altiligérien
Si le feu semble être majoritairement maîtrisé dans les Pyrénées Orientales (66), la relève altiligérienne permettra aussi aux pompiers pyrénéens de souffler alors que le feu couve depuis mercredi et que la mort de l'un des leur les a forcément profondément affectés.
Le SDIS 43 (service départemental d'incendie et de secours) a décidé d'engager un groupe d'intervention feu de forêt ce jeudi 14 juillet 2016, pour assister leurs confrères des Pyrénées Orientales (66).
Au total, 21 soldats du feu (deux professionnels et 19 volontaires) ont pris la route ce jeudi à 13h30 à bord des sept engins mobilisés : quatre CCFM (camion citerne de feu de forêt moyen), deux VLTT (véhicule léger tout terrain) et un VTU (véhicule toute utilité).

Une colonne de feu auvergnate
Ce groupe d'intervention est placé sous le commandement du lieutenant Sébastien Giraud, du centre de secours Le Brignon-Solignac. Les 21 hommes mobilisés proviennent de la bagatelle de 17 centres de secours du département. Ils rejoindront au SDIS 66 la colonne de feu de forêt constituée des départements voisins d'Auvergne : le Puy-de-Dôme (63) et l'Allier (03), sous les ordres du commandant Benedict, du Puy-de-Dôme. Au total, la délégation auvergnate devrait approcher les 80 pompiers.
Les effectifs altiligériens sont mobilisés pour un délai maximum de sept jours. Des relèves seront assurées si besoin. Ils possèdent une autonomie logistique de 24 heures, ce sera ensuite au SDIS d'accueil de prendre le relais. Les feux de forêts présentent d'importants risques de reprises, il faut donc procéder en constante anticipation en fonction du vent par exemple car c'est un phénomène très dynamique.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire