Des nouveautés pour la 7ème édition des Nuits de Saint-Jacques

mar 12/04/2022 - 06:00 , Mise à jour le 12/04/2022 à 06:00

Les 13,14 et 15 juillet prochain marqueront un tournant du festival ponot qui accueillera les plus grands artistes de la scène française. De Julien Doré à Mathieu Chedid, en passant par Grand corps malade ou Eddy de Pretto, la septième édition des "Nuits" promet d'être une manifestation d'ampleur. 

Cette année, ce ne sera pas moins de trois concerts par soirée. Mickaël Jones ouvrira le festival. Un choix loin d'être anodin puisque l'artiste dédiera sa prestation à son complice de toujours : Jean Jacques Goldman, qui fête ses 70 ans.

Il sera suivi par Julien Doré, qui a marqué les esprits ponots lors de son dernier concert : "il est arrivé sur scène en sautant du balcon du théâtre, je suis certain qu'il nous réserve encore de belles surprises" explique l'un des membres de l'organisation. 
Puis, l'une des récentes découvertes du rap français "Hatik". 

M, Louise Attaque, Grand corps malade...

Il aura fallu être patient pour le voir enfin. Matthieu Chedid sera la tête d'affiche du jeudi 14 Juillet. Il devait initialement faire l'édition 2020, mais la COVID avait mis en branle le festival. 
Suzanne, révélation des victoires de la musique sera présente ce soir-là ainsi que le duo pop-électro "Samaka". 

La dernière soirée ne sera pas des moindres. Gaëtan Roussel viendra fêter les 25 ans du groupe Louise Attaque. Suivi d'un artiste confirmé "Grand Corps Malade". Et pour terminer cette belle édition, c'est Eddy de Pretto qui montera sur scène. 

Eddy de Pretto sera aux Nuits de Saint-Jacques 2022.
Eddy de Pretto sera aux Nuits de Saint-Jacques 2022. Photo par Marie Schuller

Les premières parties locales dévoilées

En plus d'un nombre d'artistes "dignes des grands territoires" estime Michel Chapuis, les premières parties seront assurées dès 17h30 tous les jours : Bul, groupe originaire de la Loire, Super cool 3000 (43) et Mimi H, jeune artiste de Monistrol/Loire. 

Un concept innovant et local 

Le jardin Henri Vinay se transforme, pour trois jours, en village local. En effet, cette année le festival a multiplié les partenariats pour proposer au public des stands de restauration et de boissons locaux. "Il fallait une grande audace pour lancer un premier festival", salue le maire de la cité ponote. Et c'est un pari remporté au vu de l'affluence des spectateurs. "Il y a un très bon public au Puy dû à nos qualités altiligériennes", dit-il le sourire aux lèvres. 

Pour prolonger la fête, des concerts seront proposés partout en ville le samedi 16 Juillet, à l'occasion du passage du Tour de France sur nos routes. 

Laura Badiou

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire