Des étudiants créent des jeux de société pour les enfants hospitalisés

jeu 14/06/2018 - 19:16 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Le club des makers regroupent des étudiants du campus universitaire de la ville du Puy-en-Velay qui développent sur leur temps libre des dispositifs avec les technologies offertes par le Lab’ du Pensio. Ainsi, aux commandes des machines-outils (imprimantes 3D mais aussi découpes laser, fraiseuses numériques, etc…) du laboration de fabrication numérique, les membres du club ont créé, en partenariat avec le Rotary Club, des « kits de jeux de société libres» à destination des enfants hospitalisés.


1. Le labyrinthe collaboratif
Ce jeu de motricité et de coordination main-œil s’adresse aux enfants âgés entre 7 et 10 ans. Le jeu est destiné à 2 à 4 joueurs. Le but est de sortir la bille du labyrinthe. Pour rendre à la fois difficile et ludique la mécanique de jeu, la manipulation de ce dernier se fait via des cordes accrochées aux 4 coins du plateau. S’il y a deux joueurs, chaque joueur prend en main deux cordes. S’il y a 4 joueurs, chaque joueur prendre en main une corde. Ainsi les joueurs doivent collaborer en levant plus ou moins leur(s) corde(s) assignées pour faire avancer au bon endroit la bille.


2 : Sans Echappatoir
Le jeu intitulé Sans Echappatoir est jeu de type « escape game » pour les enfants de 11 à 13 ans. Ce jeu reprend les fondamentaux de l’Escape Game :
· Le suspens : quand vous débutez une partie vous vous retrouvez pris au piège dans un espace de jeu à explorer avant de découvrir de nouvelles zones de jeu.
· Le temps limite : vous n’aurez que 60 minutes pour arriver au terme de chacune des 3 aventures
· La fouille … visuelle.


3 : Bomber
Ce jeu s’adresse aux enfants âgés entre 7 et 18 ans voire plus …. Le jeu est destiné à 2 à 4 joueurs. Ce jeu est version débranchée et de plateau du célèbre jeu vidéo BomberMan. Le principe est simple : chaque joueur incarne un poseur de bombes (un Bomberman !), et affronte ses adversaires sur un plateau, le but étant de les faire exploser tout en restant en vie. Pour cela, ils doivent se frayer un chemin à travers la carte en détruisant une partie du décor afin de pouvoir progresser. Des bonus peuvent apparaître sous les blocs détruits afin d'augmenter les capacités du poseur de bombes. La partie s'arrête lorsqu'il ne reste qu'un seul ou aucun protagoniste en lice, le gagnant étant le dernier survivant.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire