Démasqué au Brésil par la télé-réalité et mis en examen par le parquet du Puy

lun 12/05/2014 - 17:55 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Cet auvergnat de 32 ans, originaire du Puy-de-Dôme, aurait escroqué à ses associés de Werks Optronics, à Cohade, ainsi qu'à des collaborateurs de Chine et de Belgique, la somme de 600 000 euros.

Recherché, il s'exhibe à la télé brésilienne
Le parquet du Puy avait ouvert une information judiciaire en novembre 2013 et le jeune homme était recherché par la brigade de contrôle et de recherches du Centre des finances publiques.
Un mandat d'arrêt européen devait même être lancé avant que l'escroc présumé ne soit débusqué au Brésil, alors qu'il s'exhibait à la télévision en compagnie de sa compagne (avec laquelle il a un fils), l'une des starlettes les plus populaires de l'émission de télé-réalité brésilienne Big Brother...

Rentré en France de son propre chef
Cette dernière est arrivée à la troisième place de cette émission de télé-réalité particulièrement populaire au Brésil. Il semblerait que ce soit des internautes brésiliens, fans de la plantureuse Clara Aguilar, qui aient fait le lien entre son compagnon et l'escroc présumé.
Ses anciens associés et collaborateurs et même son ex-femme ont aussitôt confirmé qu'il s'agissait bien de la même personne. Il a donc fait le choix de rentrer en France pour se tenir à la disposition de la justice et c'est en compagnie de son avocat Maître Gilles-Jean Portejoie qu'il a rencontré la juge d'instruction du Puy ce lundi.

Une caution de 10 000 euros
Immédiatement mis en examen et placé sous contrôle judiciaire par le parquet du Puy, il devra rester en France tant que la procédure pénale n'aura pas abouti. Il doit en outre verser une caution de 10 000 euros avant décembre prochain.
A la sortie du tribunal du Puy-en-Velay, son conseil Maître Gilles-Jean Portejoie a accepté de nous livrer quelques mots. Ecouter. {{audio1}}

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire