De la prison ferme après un accident et 82 bières

jeu 04/08/2016 - 18:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Le 26 mai 2016, deux hommes avaient tristement fait parler d’eux après avoir consommé 82 bières en à peine trois heures à Aiguilhe. Incapables de regagner leurs domiciles, ils ont chuté par deux fois de leur scooter. Les services de Police étaient venus les interpeller. Les deux intéressés avaient déjà été présentés devant le tribunal correctionnel du Puy dans le cadre d’une comparution immédiate le 23 juin. Une expertise psychiatrique avait été demandée. L’affaire a été jugée ce jeudi 4 août.
Deux chutes en moins de 100 mètres
Les deux frères avaient été placés en détention provisoire lors de la dernière audience. Ce jeudi, ils sont revenus s’expliquer sur les faits.  « 82 bières, ça fait beaucoup, enfin il me semble », commente André-Frédéric Delay, président du tribunal correctionnel. Ils avaient fêté leurs retrouvailles en descendant des bières sur le parking d’un supermarché. À la suite de cela, ils sont remontés sur leur scooter. L’ainé, âgé de 32 ans a pris le guidon. Une première chute arrive. Son frère de 26 ans prend le relais et c’est une nouvelle chute. Ils n’ont même pas parcouru 100 mètres. Tout cela sans assurance. Le Parquet, par la voix d’Alexandre Constant fait remarqué : « Cette quantité de liquide en si peu de temps… Cela pose des questions ».
18 mentions à deux
Le plus jeune ne pense pas être alcoolique : « Quand je suis chez moi, avec ma conjointe, je ne bois pas une seule goutte d’alcool ». « Donc si je comprends bien vous avez bu par hasard », résume le président. « C’est exactement ça. » L’autre, en revanche, avoue sans problème avoir un problème avec la boisson. L’un d’eux avait un taux de 2,71 g/L de sang.
Les deux frères ont 18 mentions à leurs casiers judiciaires : six pour le plus jeune, 12 pour l’ainée. « Les gendarmes ont 100 % de chances de gagner avec vous », ironise André-Frédéric Delay.
Interdiction de conduire
Malgré ça, Me Clauzier a demandé une peine amende pour son client, le plus jeune des frères. Celui-ci va être père pour la seconde fois en septembre. Pas de quoi attendrir le tribunal qui l’a condamné à quatre mois d’emprisonnement, une interdiction de conduire un véhicule à moteur pendant deux ans. Son frère écope de six mois d’emprisonnement ainsi que d’une révocation partielle du sursis-mise à l’épreuve de quatre mois. Il est également touché par l’interdiction de conduire pendant deux ans. Ses deux véhicules sont d’ailleurs confisqués.
Des peines qui devraient faire office de sevrage.

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire