Dans les pas d'Irma, la douce Camerounaise

dim 18/10/2015 - 02:02 , Mise à jour le 18/10/2015 à 02:02

La magie a opéré. La jeune femme de 27 ans a sublimé le Théâtre du Puy-en-Velay ce samedi 17 octobre. Elle a interprété des titres de ses deux albums Letter to the Lord (2011) et Faces (2014) malgré quelques soucis techniques. Le spectacle n'a pas fait salle comble avec environ 450 personnes, visiblement victime de la popularité du match de rugby France - Nouvelle Zélande.

Une artiste qui a de la ressource

La Camerounaise, élue Talent découverte par France Bleue en 2012, n’a pas hésité à prendre les instruments ----Looper ?
C'est un système qui enregistre un court instant puis qui répète en boucle l'enregistrement. Il est de plus en plus utilisé par les artistes.-----pour quelques heures de concert envoûtantes. À l'aide d'un looper, l'artiste crée sa musique sous les yeux de son public. Elle avoue même être stressée en début de spectacle. Au bout de quelques minutes, la chanteuse se laisse entraîner par sa passion. Heureuse d'être sur scène, sa joie se propage facilement aux spectateurs. Même si la technique lui joue quelques tours, Irma ne se démonte pas et enchaîne les chansons avec pour seul instrument sa guitare dont une corde a également lâché.

Pari gagné, public conquis
L’artiste, découverte par My Major Compagny, a mobilisé un public jeune. Accompagnée par un musicien, la jeune femme reprend ses succès comme I know mais pas seulement, elle se lance même à faire du beatbox. Le public, dynamique, répond aux sollicitations de l'artiste. Les spectateurs chantent, applaudissent...en un mot : ils s'amusent. 

Après presque deux heures de concert, Irma a conclu son spectacle comme elle l'a commencé : pleine de joie.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire