Dans la peau d'un policier, portes-ouvertes du commissariat du Puy

sam 13/10/2018 - 16:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Une visite inédite. Si les Rencontres de la sécurité se tiennent chaque année depuis six ans, elles n’avaient jusque-là jamais proposé de portes ouvertes au commissariat. En janvier 2006, une journée a eu lieu à destination de lycéens uniquement. Alors pourquoi se décider cette année ? ERIC Cluzeau - Directeur Départemental de la Sécurité Publique nous explique : "Chaque année sont organisées des rencontres. Avant, nous étions associés à d'autres services pour faire des démonstrations extérieures. Cette année, nous avons la possibilité de changer. Cela n'a jamais été fait ! Nous avons fait le choix d'ouvrir,  de se mettre à proximité de la population. Les ponots sont curieux et puis, un samedi, c'est plus calme, la date s'y prête !". Une curiosité que les équipes alimentent avec leur page Facebook et leur compte Twitter : https://twitter.com/policenat43 . ----

Le saviez-vous ?
Vitesse balle avec armes de poing : 400m/s Si mitrailleur : 670m/s  Fusil d'assault : 1000m/s 

-----
De l'arme de poing au fusil d'assaut. Afin de garder leur habilitation au tir : les policiers font des "recyclages" chaque année, c'est à dire, qu'ils repassent des tests et sont mis à l'épreuve. Les recyclages et formations sont construits d'après des cas réels, des microsimulations. Pour s'entraîner les policiers bénéficient d'un stand de tir couvert et extérieur. Côté visite, nous avons pu voir l'artillerie à leur disposition qui se compose d'armes d'épaule, de pistolets à impulsion électrique, de bâtons télescopiques utilisables avec plusieurs techniques : ce sont des moyens de force intermédiaires. De nombreux curieux ont enfilé un casque, porté un bouclier de près de 30Kg ou un gilet pare-balle. C'est là qu'Aurore, 18 ans s'étonne "C'est vraiment lourd ! Comment faites-vous pour porter tout ça ?". A côté Anatole, 8 ans manque de tomber en attrapant le gilet pare-balle visiblement trop lourd pour lui. Quant aux cellules, nous ne nous sommes pas attardés dedans, une chose est sûre : pas envie d'y passer la journée !
Répondre de manière proportionnelle par la force.  Comment prendre rapidement les décisions d'usage de la force? Au quotidien, les policiers doivent faire preuve de proportionnalité et justifier l'usage de la force. Ils sont équipés en conséquences et apprennent à travers différents scénarios de formation et de cas réel à réagir et s'adapter.

Bien se préparer en cas d'attaque.  Au Puy-en-Velay il y a 6+2 personnes à la BAC. En cas d'extrême urgence, ils peuvent bien évidemment compter sur du renfort, notamment via les villes voisines. Mr le Préfet de la Haute-Loire est intervenu pour présenter deux actions qui vont être menées en Haute-Loire :
  • "Un exercice concernera tout les établissements scolaires. Tous en simultanées seront soumis à un confinement. La prouesse de cet exercice sera que collège/lycée/écoles activent la simulation en même temps afin de simuler une attaque terroriste et d'en tirer les conséquences."
  • "Le deuxième scénario serait une tuerie de masse dans un édifice du Puy."

Pour analyser, determiner comment intervenir ... "Il faut se préparer au pire" annonce t-il. Pour Vincent, Gardien de la paix le but est aussi de " Coordonner les différents services pompiers/police ... ". Pour tout savoir sur les autres découvertes du weekend, retrouvez notre article sur le sujet : ICI.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire