Dakar 2015 : les altiligériens sur la ligne de départ

dim 04/01/2015 - 05:17 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

C'est d'une voix confiante que Patrick Sireyjol nous détaille les préparatifs de la course à deux heures du début de la parade qui s'élancera sur la célèbre Plaza de Mayo, face au palais présidentiel argentin, sur un circuit balisé.

''l'équipe est prête''
Arrivés en Argentine le 30 décembre, Sireyjol et son équipe sont prêts. ''Le temps d'adapter la technique aux conditions, et de remplir les formalités administratives''. Le temps aussi de s'acclimater aux 35°C de l'été porteño ainsi qu'aux quatre heures de décalage horaire avec la capitale argentine. ''Nous avons récupéré la voiture au port ce matin, et fait les essais aux vues du temps et de la première étape.'' Cette première étape, longue de 833 kilomètres reliera Buenos Aires à Villa Carlos Paz, dont 663 kilomètres de liaison et 170 kilomètres de spéciale, c'est à dire de course chronométrée. ''Nous verrons au soir de la première étape si ça a payé'' nous confie le pilote altiligérien, arrivé à la quinzième place en 2014.

----Après l'annulation la veille du départ de l'édition 2008 qui doit traverser la Mauritanie, le Rallye Dakar se déplacera sur le continent Sud-Américain en 2009.-----Ce qui attend les pilotes
Le Rallye Dakar 2015 est en forme de boucle, partant de la capitale argentine, rejoignant Iquique et le désert d'Atacama au Chili, et revenant à Buenos Aires le 17 janvier. La course traversera l'Argentine, le Chili et la Bolivie sur plus de 9000 kilomètres, dont environ 4 500 pour se départager en spéciale. Surtout, la journée du 11 janvier se déroulera selon un programme inédit, avec trois courses disputées sur trois itinéraires intégralement différents. Le Dakar innove aussi avec des journées de repos différenciées selon les catégories. L'année passée, Patrick Sireyjol et Pierre Lachaume sont respectivement arrivés premier et deuxième du classement de la catégorie deux roues motrices essence. Départ dans la journée de la Place de Mai.

L.P.G
*photos 2 et 3, journal argentin "La Nación"

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire