Crématorium de Saint-Hostien : Le ballet des opposants sur la RN88

lun 09/04/2018 - 17:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

A l'occasion de cette simulation qui a réuni une cinquantaine d'opposants au projet du crématorium de Saint-Hostien, le long de la RN88, l'objectif était de "démontrer que l’emplacement prévu est mal choisi". Sans tambour, ni trompette, une vingtaine de voitures se sont noyées dans le flux de la circulation entre Saint-Etienne-Lardeyrol et Le Pertuis, imitant "les convois funéraires de 15 à 20 véhicules dont la majorité viendra du Puy-en-Velay, et qui ralentiront fortement la circulation car ils devront s’arrêter pour couper la voie allant de Saint-Etienne au Puy afin de se diriger vers le crématorium" précise le Collectif des habitants inquiets de Saint-Hostien.

Une opération renouvelée cinq fois dans la journée de vendredi, qui avait pour but de pointer du doigt la dangerosité de l'entrée et de la sortie du parking, en plus de générer "des ralentissements importants, surtout aux heures de forte affluence". Pour être des plus convainquantes, cette première démonstration de simulation de convois devait se faire en conditions réelles. Or, les agents de la Direction interdépartementale des routes Massif Central se sont mêlés au ballet des voitures. "La présence de gendarmes était également dissuasive et a évité le débordement de conducteurs irascibles : serait-ce à dire que dans le futur, toutes les crémations seraient ainsi encadrées ?", ironise le Collectif.

D'autres opérations à venir
D'autres opérations suivront cette première démonstration de simulation car pour le Collectif des habitants inquiets de Saint-Hostien, de nombreuses questions restent sans réponse : "Le permis de construire qui sera déposé indiquera-t-il clairement la manière dont les accès seront réalisés ? Et quelles mesures seront prises pour éviter les accidents ? Si toutefois ce projet se concrétise…" Mais finalement, ces réponses, les habitants hostiles au crématorium n'en attendent pas vraiment. Pour eux, la messe est dite : "Pour la tranquillité des habitants et des usagers, l’unique décision à prendre est que ce projet soit retiré et qu’un meilleur emplacement soit choisi par Velay Funéraire et la Communauté d’Agglomération."

Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire