Crèches, nounous... la Haute-Loire veut faire encore mieux

lun 11/05/2015 - 13:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

Depuis 2008, le Département de Haute-Loire, la Caisse d'allocations familiales (Caf) et la Caisse de mutualité sociale agricole sont engagés dans l'élaboration du Schéma départemental d'accueil du jeune enfant. Ce mercredi 6 mai 2015 s'est donc réunie la Commission départementale en charge du dossier afin de faire le point pour les années précédentes et présenter les perspectives de développement pour celles à venir.

 

La Haute-Loire à la pointe en matière de gestion de la petite enfance
D'une manière générale, le bilan est présenté comme satisfaisant en Haute-Loire. Le département possède l'un des meilleurs taux de couverture au niveau national : un atout en termes d'égalité des chances et de vie familiale. L'enjeu est donc de maintenir les structures existantes ainsi que leur accessibilité financière. En 2013, la Caf de la Haute-Loire a consacré plus de 58 millions d'euros au soutien des familles et des services de petite enfance.

 

Un diagnostic du territoire
Par ailleurs, cette quatrième édition du schéma départemental d'accueil de la jeune enfance se fait fort de promouvoir des mesures de soutien à la parentalité. Un diagnostic approfondi par territoire de la structuration des familles a été établi afin d'analyser plus finement les besoins des familles dans le département. En cause, l'évolution du modèle familial (familles monoparentales, etc.) à laquelle il faut s'adapter. Le développement des solutions de garde est de ce fait un axe majeur du travail de la Commission. Un certain équilibre entre les modes de garde individuel (recours aux assistantes maternelles) et collectif (crêches) est donc nécessaire pour répondre aux différents besoins des parents, et notamment jeunes parents, qui cherchent à concilier vie familiale et professionnelle.

E.R.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire