Tous

Blavozy

Crèches de Blavozy et St-Germain : revendications satisfaites

ven 16/12/2016 - 16:33 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Ce lundi 12 décembre 2016, une action a été menée au Centre de Gestion de la Haute-Loire, à Espaly Sain-Marcel. Les agents des crèches de Blavozy, de Saint Germain Laprade et des agents de la Communauté de Communes de Brioude ont fait reporter le Comité technique paritaire (CTP).
Les agents ont expliqué les raisons de leur action : problème de dialogue avec la collectivité, perte financière de plus de 700 euros par an, non-respect des engagements du SIVOM (Syndicat intercommunal à vocation multiple) de Fleuve en Vallées et de la future agglomération du Puy-en-Velay.

700 euros annuels
Depuis ce mercredi, le dialogue a repris entre les agents, le Président du SIVOM de Fleuve en Vallées et la future agglomération du Puy. Les agents ont obtenu par écrit : le maintien de la totalité de leurs primes à partir du 1er janvier 2017, le passage d’avancement de grade pour l’ensemble des agents des crèches qui remplissent les conditions, le maintien des « pratiques actuelles des repas » pour tous les agents des crèches de Blavozy et Saint Germain Laprade qui seront transférés à la future agglomération du Puy, soit environ 700 euros annuels.
"La mobilisation et l’unité des agents des crèches de Blavozy et Saint-Germain Laprade ont été payantes avec l’aboutissement de nos revendications légitimes", se réjouissent les agents, soutenus par la Coordination Syndicale Départementale CGT de la Haute-Loire qui promet de rester vigilants à la bonne application de ces engagements écrits.

Leur message aux agents de l'agglo : battez-vous aussi
Les agents des crèches de Blavozy et Saint-Germain Laprade ont été touchés par le soutien des familles, de la population et des agents des collectivités territoriales de Haute-Loire. Ils sont également reconnaissants envers les représentants des personnels qui siègent au Comité Technique Paritaire du Centre de Gestion de la Haute Loire (CGT, FO et FSU) pour ne pas avoir siégé dans l’instance de ce mardi 13 décembre 2016. Ils remercient aussi leurs collègues de la Communauté de Communes de Brioude et leur apportent leur soutien dans leur lutte pour ne pas voir leur temps de travail augmenter. Enfin, ils envoient un petit message à leurs collègues de la future agglo du Puy : « Ceux qui luttent, ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu ».

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire