Covid: En Haute-Loire, les chiffres s’améliorent, enfin

lun 01/02/2021 - 15:30 , Mise à jour le 01/02/2021 à 15:30

Les chiffres mais surtout les courbes de l'évolution de l’épidémie que nous publions ci-dessous traduisent un mieux pour le département. Enfin !

Prudence tout de même

"Le nombre de cas détectés en France n’augmente presque plus (+2% en une semaine) alors que le nombre de tests effectués augmente légèrement. Mais attention à ne pas faire de conclusion un peu trop hâtive. On avait observé une baisse des cas fin septembre. Et la suite, on la connaît…", indique Guillaume Rozier l'analyse de données derrière le site très sérieux CovidTracker.fr

“Les chiffres de l’épidémie expliquent pas mal de choses, mais ils ne disent pas tout”, titrait le journal Le Monde du 2 octobre 2020.

En France, cette fin de semaine, le taux d’incidence est de 211, le taux moyen de positivité des tests est à 6,74% et le R effectif (Taux de reproduction) de 1,12.
Avec 206, dimanche soir, il est inférieur en Haute-Loire pour la première fois depuis octobre. 

Moins de décès à l'hôpital comme en Ehpad

Cette semaine, il y a plusieurs jours où l’on n'a comptabilisé aucun décès, au moins à l'hôpital. On y comptabilisait 178 pertes dimanche dernier et on en compte 187 ce samedi soir.

En établissement médico-social, s'il y a eu des cas signalés, il n'y a eu aucun décès sur la semaine 3 (en tout, ils sont 158 décès au mercredi 27 janvier)

Le rapport de l’ARS AuRA de la semaine 3 notait : “Après deux semaines de forte progression, le nombre de nouveaux signalements, de cas et de décès en ESMS (établissements et services médico-sociaux) dont les Ehpad". Deux nouveaux signalements ont été faits dans notre département qui ont conduit à la contamination confirmée de 54 résidents et de 21 membres du personnel. 

Le total de décès chez les résidents reste officiellement de 59 à l’hôpital et de 158 en établissement, soit 217 décès de personnes qui vivaient en maison de retraite. Ce chiffre est à rapporter aux 187 personnes décédées dans les hôpitaux de la Haute-Loire. 

Les cartes de l’espoir

C’est dans une lecture sur sept jours que se dévoilent les bonnes nouvelles pour le département.

Le taux d'incidence du 43 passe sous la moyenne nationale pour la 1ère fois depuis octobre Photo par covidtracker.fr

Parmi les plus élevés la semaine passée avec un pic à 267, le taux d’incidence a commencé à baisser en milieu de semaine pour s’établir ce dimanche soir à 206, ce qu’il était il y a deux semaines.

De 149 personnes hospitalisées, on tombe à 109 samedi soir

Le delta entre les entrées et les sorties hospitalières est aussi très favorable, une image des deux courbes traduit cette amélioration hospitalière.

Beaucoup plus de sorties que d'entrées à l'hôpital depuis mi-janvier en Hte-Loire Photo par covidtracker.fr & TC

Concrètement, l’évolution du nombre des hospitalisations a chuté de façon vertigineuse cette fin de semaine N°4, moins 40 patients. C’est sans précédent.

La conséquence de cette embellie est encore plus visible sur les cartes fournies par Guillaume Rosier de convidtracker.fr. Elles permettent de comparer les chiffres dans la durée sur sept jours. Dans cette projection, la Haute-Loire figure parmi les mieux classés sur l’évolution du nombre de cas.

La Haute-Loire est devant sur cette carte mais en vert foncé pour une fois Photo par covidtracker.fr & TC

Le taux de positivité qui était supérieur à 10% est redescendu, pour la première fois depuis des semaines, et s’affichait à 9,4% ce dimanche.

Seul le nombre de patients en réanimation reste inquiétant. La tension en réanimation est en effet montée à 88% ce dimanche, contre 75% la semaine passée.

Il y a sept patients en service de réanimation, un de plus que samedi.

La campagne de vaccination reste un point noir

"132 475 personnes ont reçu 1 dose contre la COVID-19 en AuRA dont 7 675 Altiligériens" selon les termes utilisés par l’Agence régionale de santé dans son tout dernier rapport au sujet de la semaine 3. Selon les statisticiens, ce chiffre représente 1,98% de la population régionale. La région Auvergne-Rhône-Alpes est presque dernière dans le pourcentage de personnes ayant eu au moins une injection depuis le début de l'année. La région est juste devant les Hauts-de-France et loin derrière la Bourgogne-Franche-Comté, sa voisine du nord. Le Jura y est le département qui vaccine le plus.

La région AuRA est parmi les moins vaccinée Photo par covidtracker.fr

Le pourcentage est meilleur que le taux régional en Haute-Loire qui a injecté une dose de vaccin à un peu plus de 3% de sa population. Au 30 janvier, ce sont 7 675 personnes qui y ont reçu une dose de ce vaccin, mais on a déjà parlé des difficultés d'approvisionnement que connaissent les trois centres du Puy, de Brioude et d’Yssingeaux.

le diagramme montre une hausse importante des injections mais les doses manquent Photo par covidtracker.fr

T.C.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire