Covid-19 en Haute-Loire : "une dégradation inquiétante"

ven 23/07/2021 - 12:00 , Mise à jour le 23/07/2021 à 12:00

Les services de la préfecture ont dévoilé leur communiqué hebdomadaire concernant la situation sanitaire inhérente au coronavirus en Haute-Loire. Si nous sommes loin de l'hécatombe des mois précédents concernant le taux d'incidence, celui-ci emprunte une nouvelle courbe ascendante.

"Les chiffres épidémiologiques de la Haute-Loire présentent une dégradation inquiétante depuis plusieurs jours, communique la Préfecture de Haute-Loire. Au 23 juillet, le taux d’incidence s’élève à 34,8 pour 100 000 habitants. Celui du taux de positivité des tests réalisés est de 1,2%".

À titre de comparaison, la moyenne nationale du taux d'incidence est de 108.1 pour 100 000 habitants à cette même date et de 88.4 pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le taux de positivité en France, au 23 juillet, est de 3.2%, tout comme celui enregistré à l'échelle de la grande région (3.1%).

34 personnes sont encore prises en charge dans les hôpitaux de Haute-Loire dont une en réanimation

Depuis le début de l’épidémie en mars 2020, 254 personnes sont décédées en milieu hospitalier en Haute-Loire. "Il est impératif de rester prudent et de poursuivre le respect des gestes barrière, notamment face au variant delta qui circule désormais majoritairement y compris dans le département, prévient la Préfecture. Sur 38 tests PCR criblés, 27 se sont révélés être positifs au variant delta, soit 79,4 % des tests".

"Seule la vaccination permet, à ce jour, d’assurer une protection forte contre l’ensemble des variants connus, dont le variant delta, et de diminuer les formes graves, livre les services de l'Etat. C’est dans cet esprit que le Président de la République a annoncé, le 12 juillet dernier, l’extension du passe sanitaire à plusieurs lieux rassemblant 50 personnes et plus, mesure entrée en vigueur le 21 juillet".

Le « pass sanitaire activités » est exigé depuis le 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

Toute personne de plus de 18 ans et plus doit ainsi présenter l'une des trois preuves sanitaires prévues par le pass pour accéder aux lieux et événements suivants (décret n° 2021-955 du 19 juillet 2021) :

  • Les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions
  • Les chapiteaux, tentes et structures
  • Les salles de concerts et de spectacles
  • Les cinémas
  • Les festivals (assis et debout)
  • Les événements sportifs clos et couverts
  • Les établissements de plein air
  • Les salles de jeux, escape-games, casinos
  • Les lieux de culte lorsqu'ils accueillent des activités culturelles et non cultuelles
  • Les foires et salons
  • Les parcs zoologiques, les parcs d’attractions et les cirques
  • Les musées et salles d’exposition temporaire
  • Les bibliothèques (sauf celles universitaires et spécialisées)
  • Les manifestations culturelles organisées dans les établissements d'enseignement supérieur
  • Les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions
  • Tout événement, culturel, sportif, ludique ou festif, organisé dans l’espace public susceptible de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes
  • Les navires et bateaux de croisière avec hébergement
  • Les discothèques, clubs et bars dansants.

Le cas particulier des jeunes

Pour tenir compte de la situation spécifique de certaines catégories de personnes, l’obligation du « pass sanitaire » est repoussée au 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans.

La raison en est que la vaccination n’ayant été ouverte, pour cette catégorie d’âge, qu’au mois de juin, des millions de jeunes auraient été contraints d’effectuer des tests à répétition pour toutes leurs activités estivales, à partir du 21 juillet.

Cet aménagement permettra, d’ici au 30 août, aux 12-17 ans d’être vaccinés.

Source :  gouvernement.fr

Point de situation sur la vaccination en Haute-Loire

126 908 personnes dans le département ont reçu au moins une dose de vaccin soit 55,9% de la population générale.106 506 personnes ont été complètement vaccinées, c'est à dire 46,9 % de la population. Suite aux annonces du Président de la République, les centres de vaccination du département ont renforcé leurs capacités vaccinales.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

ol

mar 27/07/2021 - 13:41

La pandémie fait oublier l'essentiel, à savoir qu'on est tous mortels. Vaccin ou pas, la grande faucheuse viendra tous nous chercher...Tous, sans exception. Donc plutôt que d'accepter un "vaccin à ARN messager en cours d'expérimentation, je préfère vivre tout simplement.

mi

sam 24/07/2021 - 11:47

Cela fait déjà plusieurs semaines que le nombre en chambre hôpital stagne vers 35 pour le virus  La faute aux ANTIVAX qui se prennent pour des immortels !!!!!! Bref c'est PAS encore demain qu'on retrouvera une situation normale !!!!!!! Ils ont une attitude malheureusement suicidaire qui nuis, détruit la société

de

ven 23/07/2021 - 18:17

Je suis de plus en plus convaincu que l'objectif réel de l'opération est la mise en place du passe sanitaire dans tous les pays occidentaux (la "zone A"), qui deviendra permanent et mutera peu à peu en une citoyenneté à points, type système de crédit social chinois. La maladie, de même létalité qu'une grosse grippe, n'est que le moyen de sidérer la population pour installer définitivement cette tyrannie 2.0 sans trop de friction.

Ne pas confondre le vaccin qui est un choix personnel et le passe sanitaire qui est un contrôle de la population!

On est sur un terrain glissant et pas de retour en arrière... au nom de notre sécurité collective.

Bonne soirée :-)

dj

ven 23/07/2021 - 15:46

Quelle caricature dans tous ces commentaires.

Le débat n'est plus possible ?

La nuance non plus ?

On ne peut plus discuter de rien ?

Les donneurs de leçons en tout genre sont bien présents et actifs en tout les cas.

Cessez l'arrogance systématique et laissez les gens qui souhaitent s'exprimer le faire au lieu de juger sans cesse !

Assez !

he

ven 23/07/2021 - 14:59

Pourquoi s'inquiéter ? il suffit de rendre la LIBERTE à tout le monde : pas de pass sanitaire, pas de vaccination. et attendre. 

Les opposants détiennent la vérité et les solutions.

 

N.B. je suis content d'être vacciné et j'utiliserai la pass sanitaire, on ne sait jamais.