Coup de cœur du jury des 7e Trophées des femmes en EA et ESAT

Par Macéo Cartal jeu 18/03/2021 - 07:00 , Mise à jour le 18/03/2021 à 07:00

Le 11 mars 2021, la ministre Brigitte Klinkert déléguée auprès de la ministre du Travail, a décernée le prix « Coup de cœur du jury » des 7eme Trophées des femmes en EA et ESAT à Émilie Filiol, une altiligérienne qui travaille depuis janvier 2021 au sein de l’entreprise Borde, à Saugues.

Ces Trophées récompensent des femmes dans 10 catégories « Métiers ». Ils valorisent un parcours, une action, un accompagnement, une formation, une innovation, une création d’activité, un fait remarquable, un partenariat ou encore une coopération, menés par une femme au sein d’une entreprise adaptée (EA) ou d’un ESAT (établissement et service d’aide par le travail). Brigitte Klinkert ministre déléguée chargée de l’insertion auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, a remis à Émilie Filiol le prix « Coup de cœur du jury »

ESAT : un tremplin vers l’autonomie

Un ESAT est une structure médico-social de travail protégé. Celle-ci accueille des personnes en situation de handicap pour les accompagner et les aider à s’insérer dans la vie professionnelle « classique ». La Haute-Loire compte sept ESAT sur son territoire. L’ESAT constitue un tremplin vers l’autonomie. Les personnes étant en ESAT sont dans un milieu professionnel dit protégé, encadré de soignants et tuteurs.

Ces structures permettent, par le biais d’expériences professionnelles, de préparer des adultes en situation de handicap à intégrer le milieu professionnel. « Durant leur carrière, ces personnes peuvent tout à fait revenir au sein de l’ESAT si, par exemple, la vie professionnelle « classique » ne leur convient plus, ou encore s’ils ont perdu confiance en eux. Une place est toujours disponible pour eux. Certains reviennent donc en milieu professionnel protégé pour une courte durée avant de réintégrer le milieu professionnel classique », explique Christine Allemand, responsable de plateforme départementale d’insertion professionnelle et d’emploi accompagné.

Une forte expérience et une volonté d’autonomie

Émilie Filiol, trentenaire, est salariée depuis janvier 2021 au sein de l’entreprise Borde, à Saugues. Avant cela, elle était travailleuse à l’ESAT de l’ADAPEI 43 sur le site de Langeac. Arrivée dans le milieu du travail protégé en 2010, Émilie Filiol effectue depuis 2012 des mises à disposition à temps partiel au Casino de Brioude. Avant cela, elle est intervenue dans différents domaines tels que l’entretien des locaux, destruction d’archives ou encore la sous-traitance.

Fortes de ses expériences qui n’ont pu aboutir à des contrats sur la durée, la jeune femme affiche la forte volonté de sortir de l’ESAT à partir de 2018, date à laquelle son projet professionnel se détermine. Son coordinateur, Didier Cubizolles, entreprend les démarches auprès des entreprises pour permettre à Émilie Filiol de réaliser son projet, appuyé par la plateforme départementale d’insertion et d’emploi accompagné.

Une opportunité pleine d'avenir

L’entreprise Borde, maison du champignon à Saugues, fait une proposition de poste en conditionnement de champignons. Après un stage de deux semaines, une mise à disposition se met en place. Au début, elle vient en entreprise une semaine sur deux lors de sa première année. Le contrat de base est de trois mois renouvelables. Ce dernier a continuellement été renouvelé pour Émilie Filiol car « tout se passait super bien, elle faisait vraiment du bon travail » indique Laurent Roux, chef de production au sein de Borde. Émilie Filiol a par la suite fait savoir qu’elle souhaitait travailler à plein temps. Ce fut chose faite puisqu’en 2019, la jeune femme travaille désormais 35h par semaine, toutes les semaines.

Tout au long de ces mois, Émilie Filiol réalise un travail « minutieux et de grande qualité » pour reprendre les termes du responsable de production. « En plus du travail minutieux qu’elle fournit, elle apporte une vraie joie de vivre qui est très appréciée et qui fait qu’elle est vraiment bien intégrée », nous indique Laurent Roux. La jeune femme s’est tellement bien intégrée professionnellement et socialement que depuis le 4 janvier 2021, un CDI est signé entre elle et l’entreprise, sur proposition des équipes de Borde.

Émilie Filiol entourée de ses parents, du député J.P. Vigier ainsi que de Laurent Roux Photo par Adapei 43

Une fierté pour cette grande première

Émilie Filiol est très fière de cette réussite, ainsi que les équipes de l’ESAT de Langeac. L’entreprise Borde avait déjà fait appel à des mises à disposition avec l’ESAT mais aucune n’avait abouti à un contrat pérenne. Cette distinction est également une grande première localement, puis aussi parce que jusqu’à présent, ces trophées n’étaient ouverts qu’aux entreprises adaptées (EA) et non les ESAT.

Aujourd’hui, comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Émilie Filiol s’est installée à Saugues et a donc quitté l’ESAT pour vivre pleinement sa nouvelle vie. La structure continuera cependant à la suivre afin de pérenniser la bonne intégration de la jeune femme. En vue de ce CDI, Émilie Filiol a par ailleurs passé son permis qu’elle a obtenu, le temps pour encore plus confirmer son autonomie.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire