Contournement du Puy : bientôt un accès Sud depuis la route du Fieu

ven 15/02/2019 - 17:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:56

Les Ponots, et tout le département, l'attendaient depuis plus de 30 ans. Commencé en 2008, le chantier devait se terminer fin 2014, puis fin 2016. Puis fin 2017. Finalement 2018. Au fil des années, le chantier a connu quelques mésaventures, notamment des glissements de terrain au niveau de la tranchée couverte d’Ours-Mons, qui ont perturbé le planning des travaux.
Finalement, le contournement du Puy-en-Velay a été inauguré le 13 juillet dernier. Cette infrastructure majeure pour le développement de l’agglomération du Puy-en-Velay a nécessité deux millions d'heures de travail et un budget global de presque 200 millions d'euros. Alors pas question de lésiner sur les entrées d'agglomération, sortes de vitrines du territoire, à l'instar des entrées de ville du Puy-en-Velay marquées par des fresques murales.

La question de l’accès Sud de l’agglomération
L’ouvrage routier dessert le bassin ponot grâce à quatre échangeurs : celui du Monteil,celui de Bellevue, celui d'Ours-Mons-Taulhac et enfin le giratoire des Baraques, à l’extrémité Sud. "La Communauté d’agglomération du Puy a souhaité accompagner la réalisation du contournement en aménageant les entrées d’agglomération", explique Franck Paillon, rapporteur du projet. Ainsi, l’entrée Est a été réalisée en 2017 avec la requalification de l’avenue des Belges et de la montée de Bellevue.
Se pose désormais la question de l’aménagement de l’accès Sud de l’agglomération depuis l’échangeur d’Ours-Mons-Taulhac par le secteur du Fieu. Cette nouvelle liaison routière permettra de desservir le secteur Sud de l’agglomération ponote avec un accès direct au contournement du Puy-en-Velay (commune de Vals, quartiers du Val Vert, Guitard et Foch, zone économique de Chirel...). Les premières études menées ont permis de vérifier la faisabilité technique de l’opération et d’estimer son coût à un montant de travaux de l’ordre de 8 M € HT. Le tracé consisterait à relier l'échangeur d'Ours-Mons à l'avenue Foch en passant par le secteur du Fieu et en se raccordant au-dessus de la clinique Bon Secours. La ville du Puy serait propritétaire de la plupart des parcelles concernées.

Pour l'instant, la route du Fieu n'est guère carrossable

----Laurent Johanny a également demandé une "vigilance toute particulière sur les répercussions environnementales sur un secteur d?jà fortement dégradé par le contournement".-----Ni tracé, ni réelle études d'impact
Lors du conseil communautaire qui s'est tenu jeudi soir à l'Hôtel-Dieu du Puy, le conseiller d'opposition Laurent Johanny s'étonne que ce rapport "ne précise pas le tracé étudié aujourd’hui, élément me semble-t-il essentiel". Il a également souligné que "cette voie était inscrite de longue date dans le projet de contournement". Zoomdici en avait d'ailleurs fait écho en 2013.
Il s’agissait de créer une sortie « centre-ville » (alors que la sortie nord était située à la Chartreuse, avant d’être déplacée à Bellevue). Plus encore, cette nouvelle voie devait permettre de diminuer les flux de véhicules sur la sortie de Taulhac. En effet, "des riverains de la voie d’accès à la zone artisanale de Taulhac ont vu une nette dégradation de leur cadre de vie, pendant les travaux et désormais", appuie Laurent Johanny, qui demande au Président Michel Joubert s’il existe des projections sur les conséquences de la création de la voie du Fieu sur les autres voies, et la communication de ces pièces le cas échéant. 

"L'ancien maire du Puy tenait particulièrement à ce projet"
C'est d'abord Michel Joubert qui a pris la parole pour expliquer que "l'ancien maire du Puy tenait particulièrement à ce projet". La collectivité n'avait pas été en mesure de financer le projet mais aujourd'hui, en sa qualité de Président de Région, Laurent Wauquiez a annoncé qu'il allait débloquer six millions d'euros sur les huit millions nécessaires à l'infrastructure (au titre des mesures d’accompagnement aucontournement du Puy-en-Velay).
"Ça va nous permettre d'avancer, on espère que le Département pourra aussi nous accompagner", ajoute le chef de file de l'exécutif, notamment pour des études plus précises.

"On aimerait qu'il bénéficie aussi aux habitants du bassin du Puy"
Plusieurs élus ont également fait remonter des difficultés d'automobilistes depuis l'ouverture du contournement : la route de Roderie à Aiguilhe, la traversée de Chadrac ou encore l'avenue de Vals. "On n'a pas d'entrée directe sur l'avenue Foch", relève le maire du Puy Michel Chapuis, "on a renvoyé la circulation sur Taulhac, mais ce n'est pas une solution".
Depuis le tracé du contournement, en direction du Sud, si l'avenue des Belges est bloquée par des embouteillages, il faut monter jusqu'aux Barraques. Un accès sortie du Fieu proposerait une desserte intermédiaire. Nous avons rencontré des riverains de Vals et des quartiers de Taulhac et d'Ours-Mons. Ils voient cet aménagement d'un bon oeil car pour l'instant, ils estiment "peu bénéficier du contournement", presque inaccessible depuis leurs domiciles respectifs. "Ce contournement, on l'a payé aussi, alors on aimerait en profiter", ironise l'un d'eux, "tel quel, le contournement favorise le transit des transporteurs routiers, mais on aimerait qu'il bénéficie aussi aux habitants du bassin du Puy".

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire