Conseil municipal du Puy : Des projets sur les tablettes

ven 23/12/2016 - 09:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

1 - Remise à niveau des équipements existants

Le centre Pierre-Cardinal remis à neuf
Afin de continuer à moderniser les équipements existants, la municipalité a entrepris d’importants travaux de rénovation du centre Pierre-Cardinal : « C’est une salle de spectacle flambant neuve avec de belles prestations, une salle de foyer-bar entièrement rénovée dans le respect de l’architecture du bâtiment, des toilettes réhabilitées, des accès aux personnes à mobilité réduite, ou encore la création d’un ascenseur qui ont été réalisés, dés la rentrée associative de septembre. »
En effet, la véritable « Maison des associations » qu’est le centre Pierre-Cardinal fait peau neuve : d’une superficie totale de 5000 m², il accueille de nombreuses associations.
Pour le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite, une rampe au rez-de-chaussée et un ascenseur ont été installés. Des sanitaires adaptés aux personnes à mobilité réduite ont été réalisés à tous les niveaux du bâtiment.

Au tour du centre Roger-Fourneyron
Un équipement qui vient d’entamer « une véritable cure de jouvence. », notamment en termes d’accessibilité et d’économie d’énergie.

Le stade Massot va se mettre à la page
Le maire Michel Chapuis s’est félicité des résultats obtenus par l’équipe évoluant dans le championnat de France amateur (CFA), candidate à la montée au stade professionnel du championnat de National. Ce qui justifie encore plus à ses yeux les travaux qui vont être engagés : « compte tenu du niveau auquel joue le club, champion d’automne

Ne pas perturber la saison 2017-2018
Nouvelle sono et écran géant de 13 m², amélioration de l’éclairage public, puis viendront la création d’un club-house dans les tribunes et la réhabilitation des vestiaires et sanitaires : Des travaux qui seront engagés en partenariat avec le club et les instances sportives pour qu’un calendrier soit établi qui ne perturbe pas trop la prochaine saison. Ils débuteront certainement avant fin 2017.
La région financerait les travaux à hauteur de 40 %, pour les centres Pierre-Cardinal et Roger-Fourneyron et 50 % pour ce qui est du stade Massot.

COP Rugby : la Fédérale 2 dans trois ans ?
Pour sa participation à la bonne imge de la ville, un partenariat est signé avec le COP rugby, sur trois ans, avec une subvention municipale de 30 000 euros à la clé, pour faciliter son accession en fédérale 2.

2 - Des dispositions pour "embellir la ville"

OPAH prolongée jusqu’en 2018
Signée en mars 2014 pour trois ans, une convention d’opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) a permis de traiter 245 logements de propriétaires occupants, alors qu’elle ne portait que sur 214 logements. Cette mesure va être  prolongée d’un année supplémentaire (jusqu’en mars 2018).

Aides au ravalement de façade
« Avec des taux de subvention plus incitatifs, un périmètre élargi et des procédures simplifiées, les aides au ravalement de façade, qui entreront en vigueur dès janvier 2017, promettent dêtre beaucoup plus attractives », explique-t-on du côté de la municipalité.
Le plafond d’aides passera de 15 % à 25 % du montant HT des travaux engagés, dans la limite de 10 000 euros – ainsi que des 30 % du budget annuel voté – et sous condition de ressources pour les ravalements obligatoires.
Les secteurs concernés vont être étendus jusqu’aux entrées de ville, notamment le quartier de Bellevue.

À commencer par l'école Michelet
Après le remplacement de l’ensemble des menuiseries de l’école Michelet, les façades – allée des Droits-de-l’enfant et cours Victor-Hugo vont subir un sablage ce couleur naturel.

3 - Qualité de vie

Environnement sonore : tout va bien… pour l’instant
La ville a été chargée d’élaborer un plan d’actions en matière de prévention et de réduction du bruit dans l’environnement (PPBE) des infrastructures routières sur son territoire.
Sur les zones les plus sensibles (avenue de la Dentelle, boulevard Bertrand de Doue, boulevard de la République, boulevard Philippe Jourde et route de Montredon), les mesures n’ont pas décelé de dépassement des valeurs limites nocturnes.
Toutefois, de l’aveu même de Michel Chapuis, « quand le contournement sera en service, nul ne sait si les dispositifs anti-bruits (tranchée couverte, merlons) seront efficaces. »
Le PPBE est valable cinq ans.

Une eau de qualité ?
C’est ce que disent les mesures résultant des analyses de l’agence régionale de santé (ARS) sur les cinq dernières années : une eau « de très bonne qualité bactériologique et elle est restée conforme aux normes fixées par les paramètres physico-chimiques. »

4 - Accueil tour de France

Trois jours qui sont désormais dans les tous les esprits, les 16, 17 et 18 juillet 2017. Alors que la Région, l’Agglomération et le Département verseront l’incontournable contribution de 282 000 euros à la société qui gère le Tour de France, la municipalité prendra quant à elle en charge « les aspects de préparation de l’accueil en amont, et de logistique, de prestations techniques, de personnel, de promotion, d’animation du centre-ville, et de communication. »
La Ville doit par exemple mettre en place une salle de presse pouvant accueillir 500 journalistes, qui devrait élire domicile au gymnase Massot.

5- Quand l'opposition s'en mêle

D’autres travaux vont être entrepris : un pôle santé pluriprofessionnel, sur le site de l’ancien pensionnat Notre-Dame-de-France et la mise en service d’un ascenseur pour les personnes à mobilité réduites, pour accéder au parking sous-terrain, côté place du Breuil.

Signalétique trompeuse
Selon l’opposition, « deux ascenseurs sont prévus depuis l’origine : un place du Breuil, le deuxième en face le long de l’avenue (…) tout aussi nécessaire que celui de la place pour les personnes à mobilité réduite. » pour Laurent Johanny, « ce serait d’ailleurs tellement cohérent que les esprits chagrins vous feront remarquer que la signalétique est prévue depuis plusieurs mois à cet endroit : indiquant des toilettes accessibles aux handicapés à l’issue des escaliers ! »

Suspicion...
Pour Michel Chapuis, le parking souterrain sera conforme avec un seul ascenseur, mais il entend qu’il soit nécessaire de revoir la signalétique trompeuse.
Concernant les travaux du futur pôle santé, l’opposition par la voix de Laurent Johanny a demandé de « dissocier les deux votes :  l’autorisation de lancer les marchés et l’autorisation de signer les marchés. »
Michel Chapuis a consenti à séparer les deux votes, mais ne goûte guère au caractère suspicieux de cette demande, car pour l’élu d’opposition « le Pôle santé est nécessaire, urgent pour la population mais il ne nécessite pas de favoriser telle ou telle entreprise en dépit du code des marchés publics. » L'élu d'opposition faisait-il allusion à l'épisode des travaux de l'église des Carmes (voir ici) ?

Jacques Jamon

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire