Tous

Vorey

Concert chez l'habitant : Kandid a emporté son public à Vorey

dim 06/03/2016 - 11:24 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Laurence, une habitante de Vorey-sur-Arzon, avait ouvert sa maison à Kandid. Aussi, une trentaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi 4 mars 2016 pour venir découvrir le chanteur-compositeur-interpête altiligérien et son univers pop teinté de folk.

Ouvrir sa maison pour aider les artistes
Le concept des concerts chez l'habitant s'est développé dans l'hexagone il y a quelques années et s'étend à toute forme d'art comme le théâtre ou les humoristes. Cela permet aux artistes de partager un moment plus intime avec le public et d'échanger plus simplement.
Pour Laurence, l'hôte de la soirée, passionnée de musique et d'échanges, c'est important d'ouvrir sa maison pour aider les artistes et partager ainsi un moment convivial avec le voisinage, les amis, et tisser de nouveaux liens avec de nouvelles personnes.

Une scène improvisée dans le salon
Dans le salon, sur une scène improvisée, avec la proximité qui s'impose, l'artiste originaire de Paulhaguet commence à présenter son répertoire qui oscille habilement entre sensibilité et textes plus acides, comme un funambule, il bascule tantôt vers l'humour et tantôt vers la poésie.
A travers l'interprétation de titres tirés de ses trois albums, l'artiste prend le temps de plaisanter, car oui ce soir, le temps, il l'a. Le Clermontois d'adoption compose, chante et joue aussi de nombreux instruments à cordes (guitare, bandjo, ukulélé...) accompagné de son musicien Franck tout aussi brillant à la guitare, au piano, au chant...

"La musique c'est ma vie ! "
Il y a ceux qui découvrent comme Michèle, 64 ans : " Je ne connaissais pas du tout mais j'ai beaucoup aimé. Kandid est très sympathique, la musique c'est ma vie ! ". 
Et il y a ceux qui connaissent et en redemandent, comme Brigitte, 57 ans : "J'ai connu Kandid par l'intermédiaire de Frédéric Bobin, je suis allée le voir deux fois à Clermont-Ferrand, je le suis sur les réseaux sociaux, j'aime beaucoup son univers".

Un public proche et participatif
La proximité du public génère des échanges différents que ceux des grandes salles de spectacles. Rires, blagues, ruptures de rythmes et même une petite pause pour boire un verre. Après le salut chaque participant se réunit spontanément pour échanger sur la soirée et partager un moment privilégié avec les artistes et leur hôte.
Une chorale, elle aussi improvisée, se forme pour terminer en beauté. Inversement des rôles, et c'est aussi cela la magie des concerts à "emporter".

Retour en vidéo

M.G. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire