Comment passer la main pour que mon entreprise me survive ?

mar 16/12/2014 - 16:03 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Près 600 entreprises cherchent des repreneurs, en ce moment, en Auvergne. A l'issue d'une assemblée générale quelque peu pessimiste, ce lundi 15 décembre 2014, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Haute-Loire a organisé une conférence sur le thème de la transmission d'entreprise dans ses locaux du Puy-en-Velay. Une centaine de personnes avaient été invitées à assister à l'événement. « Évaluez votre entreprise : de la valeur théorique au prix du marché. » C'est sous ce titre qu'ont disserté les intervenants : Fabrice Fricou, expert-comptable, accompagnés de Laurent Le Henaff et Bernard Comptour, responsables ingénierie financière et haut de bilan au Crédit Agricole Loire/Haute-Loire. En clair, il s'agit d'évaluer la valeur de son entreprise à partir d'éléments concrets : éléments économiques et financiers, connaissance du marché et du territoire. Car « évaluer une entreprise ne relève ni du hasard, ni d’une formule magique », rappelle la CCI.

----Un portail en ligne
Par ailleurs, un site portail a été créé pour mettre en relation des repreneurs potentiels et les cédants. Il recense près 600 entreprises à transmettre en Auvergne. Une initiative des CCI et des Chambres des métiers et de l'artisanat d'Auvergne, avec le soutien financier de la Région.
www.transentreprise.com-----Mot d'ordre : anticiper
Alors comment l'évaluer ? En diagnostiquant et en préparant son entreprise, mais aussi en choisissant les bonnes méthodes d’estimation.
Et pourquoi évaluer ? Pour anticiper la transmission, préparer le plan de cession et faciliter les négociations. Des étapes capitales, comme l'explique Olivier Robert, conseiller technique commerce de la CCI.


En parallèle de cette conférence, plusieurs rencontres ont été organisées sur le thème de la transmission à Clermont-Ferrand, Le Puy, Montluçon et Moulins.

  • Quelques chiffres

En Auvergne, en 2013, on estime à 1 334 le nombre total de reprises d'entreprises (contre 1 330 en 2012). Parmi elles, 271 en Haute-Loire, dont 151 concernent des fonds de commerce et 120 des rachats de parts sociales.
La Haute-Loire est le seul département d'Auvergne à progresser pour les deux formes de reprises (respectivement +14% et +6%).
L'écrasante majorité (83%) des entreprises reprises en 2013 en Auvergne sont constituées de moins de six salariés. 9% ont 10 salaréis ou plus et 8% ont six à neuf salariés.
Parmi elles, 65% relèvent d'une activité de type commerce, 19% des services, 15% du secondaire et 1% de ventes et prestations de services agricoles.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire