Comment mobiliser les salariés pour les élections des TPE ?

mer 04/01/2017 - 16:08 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Que l'on soit serveuse, boulanger, apprenti (à partir de 16 ans), maçon, coiffeur ou assistante maternelle, c'est une élection qui touche beaucoup plus de travailleurs que ce que l'on pourrait croire de prime abord. Sont concernés tous les salariés des TPE (Très Petite Entreprise) de moins de onze salariés.
Mais il n'est pas aisé de mobiliser l'électorat, car les salariés des TPE n'ont pas l'habitude de voter aux élections professionnelles et de s'engager syndicalement, ne bénéficiant pas du poids offert par les plus grosses structures et craignant de s'attirer les foudres de leur direction.

Un salarié d'une TPE n'a pas les mêmes droits qu'un employé d'une plus grande entreprise ?
Pierre Marsein est le secrétaire général CGT de la Haute-Loire. On peut parfois entendre qu'un salarié d'une TPE ne bénéficie pas des mêmes droits qu'un salarié employé dans une plus grande entreprise... Est-ce une réalité ? 

Un moyen de "se défendre contre le passage de la loi El Kohmri"
Lors des dernières élections des TPE, seulement 10 % de participation avait été constaté... Un bien faible taux mais les syndicats espèrent davantage mobiliser cette année, car selon la CGT de Haute-Loire, "il est nécessaire de s'organiser dès aujourd'hui pour se défendre contre le passage de la loi EL Kohmri".
Et Alain Talon, le secrétaire départemental CGT commerce, de donner un exemple : "dans les TPE, il suffira d'avoir une baisse de commandes du chiffre d'affaires pour procéder à des licenciements simplifiés... ce qui ne signifie pas pour autant que l'entreprise soit en difficulté. Dans les petites entreprises encore plus qu'ailleurs, il faut se préparer à se défendre". Surtout que d'après le syndicat, "de plus en plus de grands groupes rachètent de petites structures pour bénéficier de lois plus souples".

Infos pratiques pour voter
* soit par correspondance (voter et retourner le courrier reçu dans l'enveloppe d'expédition sans affranchir)
* soit par Internet, en se connectant sur le site web dédié, et en entrant son code électeur puis son code confidentiel (informations envoyées par courrier).

L'enjeu prud'homal du scrutin
Autre argument de poids afin de mobiliser l'électorat pour ces élections professionnelles des TPE : l'enjeu prud'homal qui entre en compte pour la première fois (de manière indirecte) dans ce scrutin.
Pierre Marsein est le secrétaire général CGT de la Haute-Loire. Quel est l'enjeu de cette élection au niveau prud'homal ? Le principe de représentativité conduit à un coefficient attribuant le nombre de sièges ? 

----CNT-SO, FO, CFTC, Syndicats Anti-Précarité, STC, UNSA, CNT, Solidaires, CAT, CFDT, CFE-CGC, FSU, CNES, FNISPAD, SPAMAF, SPELC, SAMUP, SNPST et SNTPCT sont les autres organisations syndicales qui présentent des candidats dans notre région (voir le détail ici).-----Dix représentants élus pour quatre ans en Auvergne Rhône-Alpes
Ce n'est que la deuxième fois de l'Histoire que les salariés des TPE sont appelés à voter. Il y a quatre ans, la CGT était arrivée en tête de cette élection au niveau national. Cette année, même s'il faudra être patient, on pourra obtenir des résultats par département. Il y aura dix représentants élus pour quatre ans en Auvergne Rhône-Alpes. Ils auront cinq heures menseulles payées pour exercer leur mission.
Onze listes sont représentées pour cette élection dans notre région (voir encadré), le commerce et le bâtiment sont les deux principaux secteurs d'activité pouvoyeurs de salariés de TPE. "Les primaires, à gauche comme à droite, sont des élections partisanes et pourtant elles sont beaucoup plus médiatisées alors que ces élections des TPE concernent un spectre beaucoup plus large de la société", déplorent le chef de file de la CGT Haute-Loire.

"Tous les matins on se lève pour combattre l'injustice"
Michel Lofti est technicien dans une petite entreprise du bâtiment sur le bassin du Puy. "Parce que c'est sa vie au quotidien", cet ascensoriste sera le candidat CGT à la région Auvergne Rhône-Alpes. Il explique ce qui l'a poussé à se présenter à ces élections professionnelles au micro de Zoomdici.


Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire