Comment dynamiser l'économie en Haute-Loire ?

mar 30/06/2015 - 14:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

Le Comité d'Expansion Economique (CEE) est une création qui date de 1956. Il fonctionne sous la forme associative et il est financé à 95 % environ par le Conseil Départemental.
Son objectif est de contribuer au développement économique du département, en inscrivant son action dans une logique partenariale avec les autres secteurs du développement local : les chambres consulaires, les collectivités locales, les industriels, les associations, etc.

"Un développement économique équilibré sur le territoire"
Grâce à cette synergie des compétences, le Comité d'Expansion Economique s'appuie sur un travail de réseau "pour favoriser au mieux un développement économique équilibré sur le territoire", explique la collectivité. Il accompagne le secteur industriel en distillant conseils et informations, et aide les entrepreneurs dans leurs recherches de repreneurs ou encore de partenaires. Il a trois principales missions : accompagner le développement des entreprises, aider les entreprises en difficulté et aller chercher des entreprises pour qu'elles s'installent en Haute-Loire.
----Le Département verse une subvention de fonctionnement chaque année à la Chambre des métiers (125 064 € en 2015) et au CEE (482 500 €). Dans le cadre de leur politique d'aménagement de zones, les groupements de communes ont bénéficié de 2,5 millions d'euros de subventions du Département depuis 2007.-----Chaque année, ce sont environ 200 entreprises qui sont rencontrées dont une quarantaine sont accompagnées dans la constitution, parfois complexe, de dossiers de demandes de subventions auprès de l'Etat, de l'Europe, de la région ou du Département. "Certains départements ont décidé de ne pas conserver ce dispositif", précise Jean-Pierre Marcon, Président du Département de la Haute-Loire, "nous avons ici la ferme intention de le maintenir". Notons que le CEE de la Haute-Loire est certifié ISO 9001 depuis 2010, exercice contraignant mais gage de professionnalisme aussi bien pour les partenaires que pour les bénéficiaires de ces actions.

  • Jean-Pierre Marcon revient sur les grandes lignes de ce comité d'expansion économique : son fonctionnement, son financement ou encore ses missions. Notons enfin que cette structure propose une souplesse et une réactivité essentielles dans ce type d'activité, une souplesse dont l'assemblée Départementale ne dispose pas.
  • Le département de la Haute-Loire est encore assez enclavé. Est-ce un frein pour les entreprises qui souhaitent s'y installer ? Quels sont en contrepartie les atouts de la Haute-Loire ?
  • Selon le Président du Département de la Haute-Loire, le montant de la subvention allouée par la collectivité n'est pas le levier essentiel pour convaincre les entreprises de venir s'installer (ou demeurer) sur le territoire.

Un Atlas économique pour "bien se positionner par rapport au territoire de la nouvelle Région"
Parmi les actions transversales de ce CEE, on relève la constitution d'annuaires de professions, de reprises et créations d'entreprises ou encore des atlas économiques. Ce dernier vient d'être édité (en 2015) à 1 000 exemplaires, il est valable environ cinq ans (le dernier datait de 2008). "Il était urgent d'actualiser ce document, particulièrement à la veille de la fusion des régions", précise Yves Chemarin, Directeur du CEE 43, "il permet ainsi de bien se positionner par rapport au territoire de la nouvelle Région". Cet Atlas permet de donner des chiffres et des tendances sur certains métiers. "Nous sommes très attachés à la cartographie pour identifier où sont les pôles", ajoute Yves Chemarin.
----Nous avons demandé à Yves Chemarin quels sont les secteurs d'activité prioritaires en Haute-Loire. "Le secteur textile perd de l'emploi", répond-il, "mais l'orientation vers l'industrie de luxe est bénéfique, il y a encore du potentiel". Autre secteur mis en avant : "le recyclage et les énergies nouvelles progressent, dans une perspective d'économie circulaire".
-----L'objectif n'est en effet pas d'être exhaustif mais de disposer d'une imagerie représentant le territoire dans sa complexité : la cartographie peut illustrer le poids économique de façon géographique ainsi que la spécialisation des territoires. "Nous avons inclus une nouvelle carte concernant le développement de l'énergie renouvelable dans le département", observe le Directeur du CEE 43, "ainsi qu'une page spécifique à l'activité d'extrusion de polyéthylène pour bien valoriser ce secteur d'activité qui sera leader dans son domaine dans la grande Région". L'Atlas et sa cartographie sont également consultables et téléchargeables sur le site web du CEE43.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire