Circo 1 LR Isabelle Valentin : "Je n'appuie pas sur un bouton quand on me dit de le faire"

Par Nathan Vacher jeu 16/06/2022 - 17:00 , Mise à jour le 16/06/2022 à 17:00

Isabelle Valentin, députée des Républicains, brigue un second mandat dans la première circonscription de Haute-Loire. Dans ce sprint final face à la candidate de la Nupes, Celline Gacon, Isabelle Valentin souhaite "rassembler les bonnes volontés pour avancer ensemble."

Avec 45,69% des votes exprimés au premier tour des élections législatives, Isabelle Valentin se place comme favorite pour briguer un second mandat à l'issue du deuxième tour ce dimanche 19 juin 2022. Pour l'heure, la députée LR reste mesurée. "Evidemment, je suis confiante. Nous avons réalisé un très bon score la semaine dernière. J'ai trouvé que c'était une reconnaissance du travail accompli pendant ce mandat. Cependant, rien n'est encore gagné. C'est une élection donc on sera sur le terrain jusqu'à la fin de la semaine comme à notre habitude."

"Je ne suis pas surprise de la déroute de La République En Marche"

Dans les deux circonscriptions de Haute-Loire, ce sont deux candidats des Républicains qui affrontent deux candidats de la Nupes. "Je ne suis pas surprise de la déroute de La République En Marche. Quand on analyse les résultats des élections présidentielles, on se rend compte que c'était un vote de mécontentement, que beaucoup ont voté pour le Rassemblement National et La France Insoumise."

"Je travaille sans sectarisme"

Le Rassemblement National, quant à lui, est arrivé troisième dans la circonscription Le Puy - Brioude (13,61% des votes exprimés) et quatrième sur Le Puy - Yssingeaux (14,23% des exprimés). La force du parti de Marine Le Pen ne cesse de s'accroître. Isabelle Valentin n'invite pas spécifiquement les électeurs du RN à la rejoindre, mais bien "toutes les bonnes volontés de Haute-Loire. Dans ce département, nombreux sont ceux avec un esprit constructif. On aime travailler ensemble et avancer ensemble sur les dossiers. Quand les gens viennent à la permanence, je travaille sans sectarisme. Cela ne m'intéresse pas de savoir de quel bord politique ils sont. Le rôle d'un député est de représenter chaque citoyen."

> Consulter l'analyse d'assiduité des parlementaires sur nosdeputes.fr (initiative indépendante de l'association Regards Citoyens)

"Le vote n'est pas seulement un droit, c'est surtout un devoir"

L'abstention record du premier tour (52,5% à l'échelle nationale, 47,2% sur le département) ne laisse pas indifférente la candidate des Républicains. "Je trouve ça triste que les gens n'aillent pas voter. Le vote n'est pas seulement un droit c'est surtout un devoir. Si les candidats ne correspondent pas à certains, il faut au moins voter blanc. Personnellement, je suis favorable à la reconnaissance du vote blanc."

"Le rôle des élus de proximité est d'être à l'écoute de tous. J'ai eu la chance d'être entourée d'une équipe parlementaire remplie de bienveillance. On a fait avancer nos dossiers. Au total, c'est plus de 8 800 interventions réalisées sur le mandat précédent malgré les années Covid. C'est un travail de fond, les habitants de Haute-Loire le savent. Il faut aussi beaucoup d'humilité quand on fait de la politique."

"Je ne suis pas à vendre, je vote pour l'intérêt de mon territoire"

"A l'Assemblée Nationale, j'ai toujours voté en mon âme et conscience, dans l'intérêt de mon département. Je ne suis pas à vendre. Je vote pour l'intérêt de mon territoire et je n'appuie pas sur un bouton quand on me dit de le faire."

Si la députée est relativement fière du travail opéré durant son mandat, elle reste toutefois sur un regret : "On a beaucoup attendu la loi Autonomie Grand Âge. J'étais à la commission des affaires sociales. C'était un texte qu'on attendait beaucoup. Les familles et professionnels de santé également."

"Jean-Luc Mélenchon ? une personne avec beaucoup de haine"

Face à la candidate de la Nupes Celline Gacon, Isabelle Valentin estime que leurs approches sont "très différentes. Personnellement, je suis pour un développement économique, touristique et agricole du département. J'ai également envie que les jeunes puissent revenir et s'installer en Haute-Loire."

"Je ne suis pas pour la décroissance mais pour le travail ensemble. Je ne suis pas là pour faire aller les gens dans la rue. J'ai pratiqué Jean-Luc Mélenchon pendant 5 ans. C'est une personne avec beaucoup de haine. Son seul objectif est de mettre les gens dans la rue. Ce n'est pas ça la politique, c'est l'apaisement et le rassemblement. C'est également travailler pour un territoire et pas contre quelque chose."

"Beaucoup de votes de mécontentement"

Avec la double confrontation face à la Nupes, Isabelle Valentin affirme que "la gauche a toujours été présente sur le département. Pour la plupart, ce vote a servi pour montrer son mécontentement du pouvoir en place à l'échelle nationale. Pour ces législatives, il faut entendre nos concitoyens. Des gens vivent avec des petites retraites, certains salariés avec des petits revenus. Il faut entendre tout le monde. A la permanence, on voit des personnes malheureuses sur notre territoire. On est là pour les accompagner au mieux."

> Consulter les programmes des candidats encore en lice au second tour des législatives

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

bc

jeu 16/06/2022 - 22:04

Mme la députée 

j’ai voté fidèlement pendant 42 ans et servi le mieux possible mon territoire. Quand j’ai eu besoin d’un(e) élu(e) personne tous m’ont tourné le dos. Alors ne venez pas donner des leçons aux abstentionnistes et aux électeurs qui votent les extrêmes !!! 
regarder vous dans un miroir droit dans les yeux avant d’acclamer les devoirs des électeurs, si les élus remplissaient leurs devoirs vous pourriez vous permettre Mme la députée !!! 

 

mi

jeu 16/06/2022 - 21:11

OUI  me,  les près jugés sont tenaces !!! A quoi sert l'éducation Nationale ??? C'est à ce le demander !!!! ET on rajoute une couche avec 53% d'abstention !!! OU est le devoir civique du citoyen ?????? Voila le malaise la maladie de notre Pauvre France

me

jeu 16/06/2022 - 20:02

simple rappel un député ne vote pas pour son territoire mais pour le pays des textes à caractère nationaux il y a d'autres élus pour veiller à leur territoire. Un député n'est pas le représentant d'un "coin" voter blanc pour quoi faire pas pris en compte cela fait diminuer le quota necessaire des votes exprimés

mi

jeu 16/06/2022 - 19:19

Le PUY  vote Mélenchon aux présidentielles MAIS vote LR aux aux législatives ??? Nous sommes des girouettes !!! Pas étonnant que c'est le bordel en France

th

jeu 16/06/2022 - 17:54

Le tandem a fait déjà ses preuves pendant 5 ans May they continue for the good of the Haute Loire